Lonza va biffer 90 emplois à Viège

RésultatsLe groupe bâlois de chimie a été confronté à l'appréciation du franc après l'abolition du taux plancher. Gouvernement et syndicats regrettent ces mesures.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Lonza a affiché des résultats en baisse au premier semestre 2015. Le groupe bâlois de chimie fine, qui a vu son bénéfice net se contracter de 20,7% à 111 millions de francs, va biffer 90 postes sur son site de Viège (VS) et n'exclut pas d'autres mesures.

L'appréciation du franc survenue après l'abolition du taux plancher a mis à mal la compétitivité du site de Viège. Pour compenser ses effets négatifs, le groupe a décidé de supprimer 90 postes en Valais dans le cadre de son programme d'économies «Visp Challenge» entamé en 2012, a-t-il annoncé mercredi.

Lonza explique avoir mis en place des mesures ciblées, telles que la poursuite de l'automatisation des processus, l'adaptation du portefeuille ainsi que des capacités dans les activités à faible marge.

Le groupe a instauré un gel des embauches dans des domaines spécifiques ce qui permettra de réduire les effectifs sur le site de Viège via des fluctuations naturelles. A terme, le site valaisan devrait employer environ 2600 personnes.

De nouvelles mesures seront prises ultérieurement. «Nous devons toujours penser à l'efficacité de l'usine», a affirmé le patron du groupe Richard Ridinger. Lonza a également procédé à une restructuration d'un coût total de 45 millions de francs sur le site tchèque de Kourim.

Ventes en hausse

Au niveau opérationnel, le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) a reculé de 10,7% à 192 millions de francs. Le résultat d'exploitation de base, soit hors coûts de restructuration, s'est toutefois amélioré de 7,9% à 260 millions. Le chiffre d'affaires a progressé de 5,8% à 1,9 milliard.

Les deux principales divisions de Lonza, Specialty Ingredients et Pharma & Biotech, ont réalisé de solides résultats et sont sur la bonne voie pour atteindre leurs objectifs de croissance, relève le groupe.

Dans le détail, les ventes de la division Specialty Ingredients ont grimpé de 2,3% à 1,13 milliard de francs. Les recettes ont été portées par les domaines Agro Ingredients and Wood Protection. Toutes les régions ont contribué à la performance.

Endettement réduit

La division Pharma & Biotech a signé une performance de choix, marquée par une forte hausse du chiffre d'affaires, à 754 millions de francs ( 11,9%). La dynamique enregistrée dans les produits biologiques commerciaux a plus que compensé la faiblesse des autres activités de la division.

La multinationale rhénane est parvenue à réduire une nouvelle fois son endettement net, de 12,8% à 1,84 milliard de francs. Le niveau d'endettement permet à Lonza d'avoir davantage de flexibilité financière et d'envisager désormais des acquisitions, a expliqué à l'agence financière awp Richard Ridinger.

«Nous recherchons activement différentes cibles», précise-t-il. Le patron de Lonza exclut pour l'instant une acquisition importante et privilégie une opération de petite ou moyenne ampleur.

Lonza, qui emploie quelque 9700 personnes à travers le monde, maintient ses objectifs annuels inchangés. La direction de la firme rhénane table sur une croissance du chiffre d'affaires ainsi que sur une progression du bénéfice opérationnel de base d'au moins 5% à taux de change constants.

Action en verve

Le titre Lonza s'affichait dans le vert mercredi à la Bourse suisse. Les investisseurs ont fait fi de la performance décevante du groupe de chimie fine. Lonza s'est hissé au niveau des prévisions des analystes uniquement en ce qui concerne les ventes et le bénéfice d'exploitation (EBIT) de base.

Pour J. Safra Sarasin, les chiffres de Lonza sont solides et exempts de surprise, à l'exception des coûts de restructuration sur le site tchèque. La Banque cantonale de Zurich (BCZ) attribue la baisse de la rentabilité au montant de 45 millions déboursé pour l'usine de Kourim.

La reconduction des prévisions 2015 et des objectifs à moyen terme était attendue et laisse la voie ouverte à des relèvements ultérieurs. de la division.

(ats/nxp)

Créé: 22.07.2015, 09h31

Gouvernement et syndicats regrettent

Le gouvernement valaisan regrette la décision de Lonza de supprimer 90 emplois sur son site de Viège (VS). Cette mesure touche une nouvelle fois des emplois en Valais et montre la nécessité pour le canton d'avoir des emplois à forte valeur ajoutée.Le gouvernement veut poursuivre ses efforts pour mettre en place des mesures en faveur de la place industrielle, précise-t-il.

Le syndicat Syna estime lui que cette décision est signe d'une dégradation du climat économique et que la place industrielle valaisanne est menacée. Dans un communiqué, le syndicat demande aux autorités de prendre toutes les mesures pour que la place industrielle valaisanne demeure concurrentielle.

Les syndicats regrettent que les restructurations se fassent à chaque fois sur le dos des travailleurs. Le site de Viège a subi de nombreuses mesures similaires au cours des dernières années, augmentant ainsi la pression sur les employés. Syna exige que tout soit malgré tout entrepris pour éviter cette perte d'emplois.

Articles en relation

Lonza ne souffre pas du franc fort

Chimie La performance trimestrielle a répondu aux attentes du fabricant bâlois de spécialités chimiques. Plus...

Le bénéfice de Lonza a triplé en 2014

Industrie chimique Le producteur bâlois de spécialités chimiques Lonza a accru de 137% son bénéfice net en 2014 par rapport à celui de l'exercice précédent. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 16 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...