Passer au contenu principal

AscenseursLe marché asiatique fait grimper les ventes de Schindler

Schindler a étoffé ses ventes de 3,2% à 6,65 milliards de francs sur les neuf premiers mois de l'année, portées par l'Asie.

Le fabricant suisse d'ascenseurs Schindler a presque doublé sur un an son bénéfice net.
Le fabricant suisse d'ascenseurs Schindler a presque doublé sur un an son bénéfice net.
ARCHIVES, AFP

Gonflé par les éléments exceptionnels, le bénéfice net du fabricant lucernois d'ascenseurs et escaliers roulants Schindler a presque doublé sur un an, passant de 368 à 703 millions.

Sans l'impact négatif des devises, le chiffre d'affaires a grimpé de 7,1%, affichant une croissance supérieure au marché en Chine, en Inde et en Asie du Sud-Est, indique mardi le groupe d'Ebikon (LU). Les entrées de commandes ont crû quant à elles de 2,9% à 7,4 milliards (6,7% en monnaies locales).

Au plan opérationnel, le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) a bondi de 32% à 900 millions de francs, pour une marge correspondante de 13,5%. Le groupe a profité d'un gain unique de 145 millions après réévaluation de sa coentreprise chinoise XJ-Schindler plus 75 millions liés au projet de centre commercial «Mall of Switzerland» à Ebikon.

Aux effets non récurrents s'ajoute un amortissement de 40 millions de francs sur sa participation dans Hyundai Elevator. Corrigé de ces éléments, l'EBIT sur neuf mois a, au final, reculé de 1,3% sur un an, à 673 millions. Le bénéfice net ajusté a quant à lui stagné en comparaison annuelle, à 523 millions.

Reprise américaine

De janvier à septembre, Schindler a également profité de la reprise en Amérique du Nord, avec une hausse des nouveaux ordres aussi en Amérique latine. Même l'Europe dans l'ensemble apporte une faible contribution positive, malgré le tassement de la demande sur les marchés méridionaux.

Au seul troisième trimestre, le fabricant fait état d'une hausse annuelle de 4,6% des nouveaux ordres à 2,4 milliards de francs. Le carnet de commandes s'établit ainsi à 9,4 milliards à fin septembre, soit une hausse de plus de 22% par rapport à fin 2013.

Pour l'ensemble de l'exercice, la direction mise toujours sur une croissance de 6 à 8% des ventes en monnaies locales, mais relève un peu ses attentes pour le bénéfice net. Elle attend désormais entre 815 et 865 millions de francs, contre 800 à 850 jusqu'ici, mais maintient son estimation de 635 à 685 millions hors effets uniques.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.