Passer au contenu principal

InformatiqueMicrosoft, porté par le cloud au 2e trimestre

Le groupe doit la bonne santé de son bénéfice trimestriel au succès d'Azure, sa plateforme de stockage de données.

Image prétexte.
Image prétexte.
Keystone

Le groupe informatique américain Microsoft a annoncé jeudi un bénéfice trimestriel en hausse de 3,6%, porté par une forte demande pour Azure, sa plate-forme de stockage de données. L'action a immédiatement progressé, prenant 0,5% à 64,60 dollars dans les transactions électroniques à Wall Street.

Microsoft a fait état d'un bénéfice net de 5,20 milliards de dollars (5,2 milliards de francs) pour son deuxième trimestre, clos le 31 décembre, soit 66 cents par action, contre 5,02 milliards (62 cents/action) un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action ressort à 83 cents, quatre cents de plus que le consensus établi par Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d'affaires ajusté a atteint 26,07 milliards, contre 25,51 milliards un an plus tôt, dépassant lui aussi le consensus qui était à 25,30 milliards.

La division «Intelligent Cloud», qui comprend Azure, a vu son chiffre d'affaires progresser de 8% à 6,9 milliards de dollars, alors que les analystes attendaient en moyenne 6,73 milliards selon la firme de recherche FactSet StreetAccount.

Bond des ventes d'Azure

Les ventes d'Azure, que les entreprises utilisent pour héberger leurs sites Internet, applications ou données, ont bondi de 93% sur un an après avoir plus que doublé au trimestre précédent. La plate-forme Azure, symbole du virage vers le «cloud» entrepris par le nouveau directeur général Satya Nadella après sa nomination en 2014, fait de Microsoft un concurrent direct d'Amazon, de Google (groupe Alphabet ), d'IBM et d'Oracle, qui offrent des services équivalents.

Microsoft ne communique pas le chiffre d'affaires global d'Azure. La plate-forme AWS d'Amazon, principal concurrent d'Azure, a vu ses ventes augmenter de 55% à 3,23 milliards de dollars lors du dernier trimestre. Le chiffre d'affaires de la division «Personal Computing», qui regroupe les logiciels Windows, a reculé de 5% à 11,8 milliards de dollars.

Les ventes mondiales d'ordinateurs, en baisse depuis 2012, ont reculé de 5,7% en 2016, selon la firme de recherche IDC. Le marché montre toutefois des signes de stabilisation. Le réseau social Linkedin, dont le rachat pour 26,2 milliards de dollars - la plus importante acquisition de l'histoire de Microsoft - a été bouclé le mois dernier, a contribué à hauteur de 228 millions au chiffre d'affaires. LinkedIn a accusé une perte de 100 millions de dollars, l'équivalent d'un cent par action.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.