Moral en berne pour les PME industrielles

ConjonctureDurant les trois derniers mois, le baromètre d’UBS a sombré pour les entreprises de taille moyenne.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’industrie suisse sombre-t-elle dans la dépression? Au vu de la dégradation marquée du baromètre d’UBS pour les PME, cette hypothèse semble de moins en moins contestable. Durant les trois derniers mois, si l’indice se reprenait légèrement en ce qui concerne les plus grands groupes, il a par contre sombré à -1,02 pour les entreprises de petite et moyenne taille, contre 0,33 trois mois plus tôt.

Le fait est que depuis le début de l’année, les signaux négatifs se multiplient et annoncent des temps de plus en plus incertains pour la place industrielle helvétique. «Les entreprises suisses perdent des parts de marché malgré des concessions faites sur les prix», déclarait récemment au Temps Hans Hess, président de Swissmem.

L’organisation nationale, qui représente l’industrie suisse des machines, des équipements électriques et des métaux, a fait le bilan, en début de semaine, des dégâts du franc fort l’an dernier. Les commandes notamment ont chuté de 14%. «Le recul des marges fut tout aussi dramatique, puisqu’il a fait tomber de nombreuses entreprises dans la zone des pertes», selon Swissmem.

Schindler licencie

Au début de janvier, le président d’EconomieSuisse craignait déjà une nouvelle vague de délocalisations et la suppression de milliers d’emplois. Les récents cas de Bucher (suppression de 60 postes sur son site de Niederweningen) et de Schindler lundi dernier (120 emplois en moins à Ebikon) tendent à confirmer ses craintes.

Mercredi, Jean-Pascal Bobst, président du comité de direction du groupe du même nom, ne cachait pas non plus ses inquiétudes lors de la présentation des résultats pourtant solides de son groupe. «La Suisse est dans une situation très difficile, avertissait-il. Il est désormais nécessaire qu’elle élabore une stratégie claire pour rester compétitive.»

Disparités régionales

A la fin du mois de janvier, les résultats du baromètre des entreprises 2016 du cabinet d’audit et de conseil Ernst & Young évaluaient déjà cette dégradation générale du moral des entrepreneurs suisses. «Pour la première fois depuis 2012, la part des sceptiques (ceux qui prévoient une dégradation de la situation dans les six mois) l’emporte», avertissaient les experts d’Ernst & Young.

Le baromètre d’UBS réalisé par les experts du KOF – le centre de recherches conjoncturelles rattaché à l’ETH Zurich – ne propose pas de mesure du sentiment dans les différentes régions du pays. Sibille Duss, directrice des investissements chez UBS, suppose toutefois que la tendance pour les cantons de Genève et de Vaud devrait être similaire à celle du pays. Il y a un mois, 24 heures constatait certaines différences. Les Genevois apparaissent en effet plus pessimistes que les Vaudois. Une attitude déjà observée l’année dernière après l’annonce de la BNS, selon Blaise Matthey, directeur général de la Fédération des entreprises romandes (FER) à Genève.

Créé: 04.03.2016, 07h29

Articles en relation

L’industrie a encore souffert en 2015

Conjoncture Le secteur des machines, des équipements électriques et des métaux a vu ses exportations chuter en 2015. Pas seulement à cause du franc fort. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.