Passer au contenu principal

PalmarèsNestlé loin d'Apple dans les entreprises les plus innovantes

Apple, Samsung, Google: voilà le tiercé gagnant des entreprises vues comme les plus innovantes au monde par les cadres dirigeants, selon la dernière étude du Boston Consulting Group. Nestlé se retrouve en 50e place.

Apple reste en tête des entreprises vues comme les plus innovantes au monde dans le classement 2013 établi par Boston Consulting Group.
Apple reste en tête des entreprises vues comme les plus innovantes au monde dans le classement 2013 établi par Boston Consulting Group.
Aly Song, Reuters
Sur la 2e marche du podium, la firme sud-coréenne Samsung (ici son CEO Shin Jong-kyun) occupe la meilleure place jamais atteinte par l'entreprise asiatique.
Sur la 2e marche du podium, la firme sud-coréenne Samsung (ici son CEO Shin Jong-kyun) occupe la meilleure place jamais atteinte par l'entreprise asiatique.
Tobias Schwarz, Reuters
Autre constructeur automobile remarqué: Tesla Motors fait son entrée directement à la 41e place.
Autre constructeur automobile remarqué: Tesla Motors fait son entrée directement à la 41e place.
Kai Pfaffenbach, Reuters
1 / 6

Les doutes sur la politique de Tim Cook à la tête de la société n'auront pas eu raison de la confiance des cadres dirigeants: Apple reste en tête du classement des entreprises les plus innovantes au monde pour le panel interrogé par le Boston Consulting Group. Le podium 2013 comprend les mêmes acteurs que celui de 2012, mais Samsung devance Google pour la première fois.

Pas moins de 1500 cadres dirigeants de grandes entreprises à travers le monde ont été interrogés par le cabinet international de conseil en management pour son étude annuelle «Most Innovative Companies».

Le high-tech et l'automobile

Pour figurer dans le top 50, mieux vaut être actif dans le domaine high-tech ou dans l'automobile: 16 et 14 entreprises de chaque domaine respectivement apparaissent dans le millésime 2013 du classement.

Les sociétés technologiques représentent logiquement la moitié des noms présents dans le top 10: Microsoft (4e) et IBM (6e) ne sont pas très loin du trio de tête. A quelque distance, Sony (11e), Facebook (12e) et Lenovo (22e) se placent.

La surprise 2013 vient de la dynamique automobile. Le top 10 voit trois constructeurs débouler: Toyota est 5e, Ford 8e, et BMW 9e. Et la meilleure progression du classement est également à mettre à l'actif d'une entreprise du secteur automobile: Volkswagen gagne 31 places et se retrouve propulsé en 14e place.

L'Asie se fait sa place

Toujours dans le domaine automobile, Tesla Motors fait son entrée dans le classement, malgré ses ventes encore modestes en volumes. Mais le gap technologique proposé par l'entreprise d'Elon Musk et les premiers résultats sont tellement prometteurs que les cadres dirigeants lui font faire une entrée remarquée dans le classement.

D'autres jeunes sociétés prometteuses n'ont pas réussi à entrer dans le classement 2013, mais pourraient y faire leur apparition prochainement. Les auteurs de l'étude du BCG citent notamment le réseau social japonais Line, la plate-forme suédoise de streaming musical Spotify ou le fabricant chinois de smartphones Xiaomi.

Car, si Samsung et Toyota sont les seuls groupes asiatiques du top 10, l'émergence de ce continent est manifeste: sept entreprises japonaises, coréennes et chinoises sont présentes dans le classement.

Du côté suisse, un seul groupe se place dans le top 50: Nestlé occupait la 50e place en 2012 et s'y maintient cette année.

La perception de l'innovation évolue

«D’année en année, la perception de l’innovation évolue. Il y a quelques années, les entreprises pharmaceutiques étaient vues comme très innovantes. Aujourd’hui, la capacité des constructeurs automobiles à s’adapter à la crise et à générer des effets d’échelle est saluée par les dirigeants d’autres secteurs», explique Hadi Zablit, co-auteur de l’étude du BCG.

Les choix des 1500 cadres dirigeants interrogés par le BCG ne sont pas le seul critère de pondération pour cette étude: leur avis compte pour 80% de la note, tandis que la croissance du chiffre d’affaires et des bénéfices, ainsi que le retour sur investissement, complètent l'évaluation.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.