Passer au contenu principal

La performance de Nestlé pénalisée par le franc fort

Le bénéfice net du géant alimentaire vaudois s'est contracté au premier semestre 2015 à 4,5 milliards de francs contre 4,6 milliards un an plus tôt.

ARCHIVES, Keystone

Nestlé a vu ses résultats légèrement reculer lors du premier semestre, marqué notamment par la force du franc et des déboires en Inde.

Le bénéfice net du géant vaudois de l'alimentation s'est contracté de 2,5% sur un an, à 4,5 milliards de francs. Le chiffre d'affaires s'est tassé de 0,3% à 42,84 milliards.

Les ventes ont été impactées négativement à hauteur de 5,8% par les taux de change, a indiqué ce jeudi 13 août le groupe basé à Vevey. Le résultat opérationnel courant a atteint 6,4 milliards de francs, stable par rapport aux six premiers mois de 2014.

La croissance organique, que Nestlé utilise pour mesurer sa performance, a en revanche progressé à 4,5%. Contrairement au bénéfice net et au chiffre d'affaires, ce résultat se situe au-dessus des attentes des analystes.

Ces derniers ont salué cette accélération et qualifié les résultats de solides comparé à la concurrence et au secteur en général. A la Bourse suisse, le titre Nestlé a connu les faveurs des cambistes. En fin de matinée, l'action gagnait plus de 3% dans un SMI retrouvant des couleurs avec 2%.

Attentes confirmées

Le groupe a confirmé ses attentes pour l'ensemble de l'année. «Les résultats du premier semestre sont en ligne avec nos prévisions» et solides dans des circonstances difficiles, a déclaré Paul Bulcke, le patron de Nestlé, selon le communiqué.

Nestlé vise pour 2015 une croissance organique d«environ 5% et une amélioration des marges et du bénéfice récurrent par action à taux de change constants, ainsi que de la rentabilité du capital.

La progression a été générale dans toutes les zones géographiques. Les marchés émergents ont vu leur croissance organique s'accélérer à 7,3%. Dans les marchés développés, la progression est de 2,2%.

En Inde, le retrait des nouilles Maggi, en raison d'une teneur en plomb jugée trop élevée, a toutefois eu un impact sur les ventes. La croissance organique est négative dans ce pays, tendance qui se poursuivra au second semestre. L'affaire a en outre coûté 66 millions de francs au groupe, a précisé le nouveau directeur financier François-Xavier Roger en conférence téléphonique.

Difficultés en Chine

Nestlé a aussi fait les frais du ralentissement économique en Chine. Même si la croissance organique se situe actuellement à 5% dans le pays, le directeur financier en poste depuis le 1er juillet s'est montré prudent sur les futures activités du groupe sur ce marché.

Au niveau des activités, Nestlé Waters affiche un chiffre d'affaires de 3,8 milliards de francs. La croissance organique de cette division qui commercialise notamment les eaux San Pellegrino, Perrier ou Henniez se monte à 5,3%. Nestlé Nutrition a dégagé 5,3 milliards pour une croissance de 3,9%.

Les autres activités, qui comprennent notamment le café en capsules Nespresso et les produits dermatologiques, a atteint 6,8 milliards pour une croissance organique de 8,1%. La marge opérationnelle courante de cette division a été affectée par les prix élevés du café pour Nespresso et l'intégration de Nestlé Skin Health.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.