Passer au contenu principal

Nestlé veut des gains de productivité en Suisse

L’impact du franc fort incite le groupe à prendre des mesures, mais il ne prévoit pas de suppressions d’emploi.

Paul Bulcke, patron du groupe Nestlé: «Je n’ai pas dit que nos résultats sont excellents ni bons. Ils sont solides!»
Paul Bulcke, patron du groupe Nestlé: «Je n’ai pas dit que nos résultats sont excellents ni bons. Ils sont solides!»
Keystone

"Oui, aujourd’hui, je serai moins un adepte d’une extension de la production en Suisse.» Il n’y a pas que le franc suisse qui irrite le patron du groupe Nestlé, Paul Bulcke, mais toute une série de conditions, à commencer par les restrictions à l’immigration. Pour l’heure, l’entreprise n’envisage pas de mesure radicale dans notre pays, a-t-il assuré jeudi en présentant le bilan de l’exercice 2014 à Vevey.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.