Passer au contenu principal

Nestlé voit sa croissance ralentir dans les pays émergents

Le premier trimestre a vu le rival français Danone faire mieux que prévu, contrairement au groupe suisse qui n'a toutefois pas dit son dernier mot.

Paul Bulcke, directeur général de Nestlé, lors de l'assemblée générale du groupe à Lausanne
Paul Bulcke, directeur général de Nestlé, lors de l'assemblée générale du groupe à Lausanne
Keystone

Nestlé a dévoilé jeudi des chiffres légèrement inférieurs aux attentes pour son premier trimestre 2013, affichant une progression des ventes de 5,4% à 21,9 milliards de francs mais le groupe basé à Vevey a également été victime de la guerre civile en Syrie.

Le numéro un mondial de l'industrie alimentaire a en effet vu la destruction d'une de ses usines qui fournissait plusieurs marchés dans la région mais la chaîne de production devrait bientôt être rétablie et ainsi alimenter la croissance dans la zone Asie, Océanie et Afrique.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.