Nissan souffre de son scandale de certifications

JaponL'action Nissan a perdu près de 1,6% vendredi à la Bourse de Tokyo.

Image: archive/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le constructeur a annoncé jeudi soir la suspension de la production dans ses usines japonaises de véhicules destinés au marché national après la révélation d'un scandale sur des certifications.

Son titre a finalement terminé la séance en repli de 1,55%, à 1079 yens (9,26 francs). Il avait glissé de près de 2,4% en début de matinée, avant de limiter ses pertes.

La direction du groupe, allié au français Renault et à son compatriote Mitsubishi Motors, a pris cette mesure drastique pour en finir avec des mauvaises pratiques persistantes dans la certification de ses véhicules neufs destinés au marché japonais.

Nissan a constaté que, malgré des «mesures correctives» prises depuis le 20 septembre, des certifications continuaient d'être effectuées par des inspecteurs non habilités à le faire pour le marché nippon dans plusieurs de ses usines du pays, par habitude.

Campagne de rappel déjà début octobre

«Son image de marque s'est détériorée à la suite de l'annonce d'hier (jeudi)», a commenté Hikaru Saito, analyste chez Daiwa Securities, interrogé par l'AFP. «Ces informations sont arrivées alors que Nissan était à peine en train de se relever de l'image négative» liée à ce scandale, a ajouté Hikaru Saito.

Dans le cadre de cette affaire, Nissan a déjà lancé début octobre un rappel de plus d'un million de véhicules commercialisés au Japon, fabriqués entre 2014 et cette année. (ats/nxp)

Créé: 20.10.2017, 10h16

Articles en relation

Nissan présente sa nouvelle Leaf

Japon Le constructeur japonais a présenté mercredi sa nouvelle citadine électrique, dotée d'une plus grande autonomie. Plus...

Nissan: baisse de 8,5% du bénéfice net

Japon Sur la période d'avril à décembre 2016, le chiffre d'affaires du constructeur automobile a chuté de 7,6%. Plus...

Plate-forme commune de Nissan, Renault et Mitsubishi

Automobile L'objectif de cette nouvelle organisation au sein du groupe est de réduire les coûts de fabrication. Plus...

Ghosn validé comme président de Mitsubishi

Automobile Le patron de Renault et de Nissan a été nommé pour superviser la restructuration du constructeur japonais. Plus...

Le yen pèse sur le bénéfice de Nissan

Constructeur automobile Le constructeur d'automobiles japonais annonce un bénéfice net en baisse de 13,3% au premier semestre, citant le regain du yen. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.