Passer au contenu principal

Novartis investit pour lutter contre le paludisme

En injectant près de 100 millions de francs, le groupe bâlois espère faire avancer la recherche pour traiter le paludisme.

archive/photo d'illustration, Keystone

Le groupe pharmaceutique bâlois Novartis investit plus de 100 millions de dollars (95 millions de francs) dans la recherche et le développement de traitements contre le paludisme. L'objectif est de réaliser des progrès au cours des cinq prochaines années.

La multinationale veut notamment renforcer les capacités de recherche dans les nouvelles générations de traitements destinés à combattre la résistance à l'artémisinine et à d'autres antipaludiques actuellement utilisés, a-t-elle indiqué mardi.

«La résistance aux traitements représente la plus grande menace pour les progrès incroyables qui ont été réalisés dans la lutte contre le paludisme au cours des 20 dernières années», a affirmé le directeur général de Novartis, Vas Narasimhan, cité dans le communiqué.

L'investissement du géant rhénan inclut l'accès élargi aux antipaludiques pédiatriques et la mise en oeuvre des capacités destinées à contribuer à atteindre l'objectif de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) de réduire la mortalité infantile liée au paludisme d'au moins 90% d'ici à 2030.

Novartis a cependant averti que «les objectifs d'élimination du paludisme d'ici à 2030 risquent de ne pas être atteints, les experts réclament plus d'investissements dans les outils innovants de prévention et de traitement du paludisme».

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.