Novartis peut vendre sa division santé animale

PharmaLe géant pharmaceutique bâlois pourra céder sa division santé animale à son homologue américain Eli Lilly. La Commission européenne a donné son aval vendredi.

La vente de la division santé animale à Eli Lilly devrait rapporter à Novartis 5,2 milliards de francs.

La vente de la division santé animale à Eli Lilly devrait rapporter à Novartis 5,2 milliards de francs. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Novartis pourra sans problème se séparer de sa division santé animale.

L'enquête de la Commission «a confirmé que l'opération envisagée ne poserait pas de problème de concurrence. Notamment parce que plusieurs acteurs puissants subsisteraient sur les marchés après la concentration».

«Des concurrents sont entrés sur le marché par le passé et de nouvelles entrées sont prévues au cours des deux ou trois prochaines années», souligne l'exécutif européen.

Eli Lilly avait annoncé en avril son intention de racheter la division santé animale de Novartis pour 5,4 milliards de dollars (5,2 milliards de francs), et espérait finaliser la transaction à la fin du 1er trimestre 2015. (ats/nxp)

Créé: 03.10.2014, 14h18

Articles en relation

Novartis tancé par les autorités sanitaires japonaises

Pharma Novartis doit faire face à de nouvelles difficultés au Japon, ayant rapporté tardivement aux autorités sanitaires nipponnes 2579 cas d'effets secondaires graves, dont un mortel, en lien avec des médicaments anticancéreux. Plus...

Novartis investit dans les cellules souches en Israël

Pharma Le géant pharmaceutique bâlois a acquis une participation de 15% dans la société israélienne Gamida Cell. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.