Novartis se sépare d'un médicament

CancersLe groupe bâlois a vendu au groupe indien Sun Pharmaceutical son médicament Odomzo utilisé pour le traitement de certains cancers de la peau.

Image: Archives/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le laboratoire bâlois reçoit 175 millions de dollars (177,6 millions de francs) dans un premier temps, ainsi que des paiements d'étapes plus tard, indique Sun Pharmaceutical jeudi.

Le médicament, utilisé pour le traitement du carcinome basocellulaire avancé, une forme de cancer de la peau, détient une homologation dans plus de 30 pays. Parmi eux, figurent les Etats-Unis, l'Australie et l'Europe, précise le communiqué. (ats/nxp)

Créé: 22.12.2016, 08h26

Articles en relation

Novartis se développe aux Etats-Unis

Pharma Le géant pharmaceutique bâlois acquiert la société américaine Encore Vision, basée au Texas. Plus...

Novartis veut ralentir le vieillissement de l'homme

Santé Novartis a mis en place une plate-forme de médecine régénérative afin de ralentir notre vieillissement naturel. Plus...

Davantage de médicaments «abordables»

Pharma Après le Kenya et l'Ethiopie, Novartis va faire bénéficier le Rwanda de son programme de prix préférentiels. Plus...

Novartis étend son activité aux USA

Bâle Le groupe pharmaceutique a acheté l'américain Selexys Pharmaceuticals. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.