Novartis se sépare de ses vaccins antigrippaux

PharmaLe groupe pharmaceutique bâlois vend son unité spécifiquement dédiée aux vaccins antigrippaux à l'australien CSL.

Après s'être séparé en avril de sa divisiion vaccins, Novartis vend son unité spécifiquement dédiée aux vaccins antigrippaux.

Après s'être séparé en avril de sa divisiion vaccins, Novartis vend son unité spécifiquement dédiée aux vaccins antigrippaux. Image: Archives/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La transaction entre Novartis et le groupe australien CSL, qui porte sur 275 millions de dollars (262 millions de francs), vient clore le processus de désengagement du groupe pharmaceutique bâlois de l'activité touchant aux vaccins.

L'opération, soumise à l'approbation des autorités de régulation compétentes, devrait être finalisée au cours de la deuxième moitié de l'an prochain, a indiqué Novartis dimanche soir. Elle permettra à CSL de se hisser au rang de deuxième fournisseur mondial du secteur, dans un marché estimé à quelque 4 milliards de dollars.

Le groupe australien est l'un des principaux producteurs mondiaux de plasmas sanguins, avec l'américain Baxter International, société par ailleurs présente à Neuchâtel. Il affiche plus de 40 ans d'expérience dans le secteur des vaccins antigrippaux.

L'acquéreur idéal

«Nous avons trouvé en CSL non seulement un acquéreur (...) qui partage notre engagement pour la protection de la santé publique, mais aussi une base solide de croissance pour ce secteur et pour nos associés», a commenté Joseph Jimenez, directeur général de Novartis, cité dans le communiqué.

Novartis continue ainsi son action de recentrage de ses activités. Le géant rhénan entend se concentrer désormais sur l'activité pharmaceutique, l'ophtalmologie (Alcon) et les médicaments génériques (Sandoz).

En avril, Novartis avait déjà vendu sa division des vaccins pour 7,1 milliards de dollars lors d'un échange d'actifs avec le britannique GlaxoSmithKline (GSK). Cette cession ne comprenait pas les vaccins antigrippaux. Novartis avait alors repris les produits oncologiques de GSK.

Dans le rouge

Les activités de vaccins, incluant la division des produits contre la grippe, ont permis à Novartis de réaliser l'an dernier un chiffre d'affaires de 1,4 milliard de dollars. Mais cette unité ne s'est pas révélée lucrative, puisqu'elle a été la seule à se révéler déficitaire.

La vente des vaccins contre la grippe ne figurera pas dans les comptes ordinaires de Novartis. Le traitement séparé impliquera un amortissement immédiat sur la valeur comptable du segment de 1,1 milliard de dollars avant impôts. La correction, sans effet sur les liquidités, n'influencera pas non plus les résultats de base.

Novartis prévoit que la vente des autres vaccins à GSK (sans les activités liées à la grippe) lui permettra de réaliser un bénéfice opérationnel «substantiel» et également sans effet sur les liquidités. Il pourra ainsi «plus que compenser» l'amortissement sur la vente des activités de vaccins contre la grippe.

CSL déjà présent en Suisse

Le groupe CSL est présent dans plus de 27 pays et emploie plus de 13'000 collaborateurs. Il est actif en Suisse via sa filiale CSL Behring, avec notamment 1250 emplois à Berne qui travaillent dans le domaine des produits d'immunoglobulines.

En mai dernier, CSL a annoncé la construction d'une nouvelle unité de production à Longeau (BE), une localité sise à côté de Granges (SO). L'implantation, dédiée à la fabrication de produits pour la coagulation sanguine, permettra la création d'au moins 300 emplois. (ats/nxp)

Créé: 27.10.2014, 12h30

Articles en relation

Novartis peut vendre sa division santé animale

Pharma Le géant pharmaceutique bâlois pourra céder sa division santé animale à son homologue américain Eli Lilly. La Commission européenne a donné son aval vendredi. Plus...

Novartis tancé par les autorités sanitaires japonaises

Pharma Novartis doit faire face à de nouvelles difficultés au Japon, ayant rapporté tardivement aux autorités sanitaires nipponnes 2579 cas d'effets secondaires graves, dont un mortel, en lien avec des médicaments anticancéreux. Plus...

Novartis investit dans les cellules souches en Israël

Pharma Le géant pharmaceutique bâlois a acquis une participation de 15% dans la société israélienne Gamida Cell. Plus...

Le bénéfice de Novartis prend l'ascenseur

Pharma Le géant pharmaceutique bâlois Novartis a accru son bénéfice net de 13% au premier semestre à 5,6 milliards de dollars (5 milliards de francs). Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.