Passer au contenu principal

Le patron de Swiss nommé à la direction de Lufthansa

Harry Hohmeister, le patron allemand de la compagnie aérienne Swiss, a été nommé au sein de la direction de la maison mère Lufthansa.

Harry Hohmeister rejoint la direction de la maison mère, Lufthansa.
Harry Hohmeister rejoint la direction de la maison mère, Lufthansa.
Keystone

Âgé de 49 ans, il assumera la responsabilité du secteur «Verbund-Airlines», qui regroupe les compagnies aériennes membres du groupe, et de celui de la logistique.

Harry Hohmeister prendra ses fonctions le 1er juillet, a indiqué lundi Lufthansa dans un communiqué. Il conservera dans le même temps son poste de directeur général de Swiss.

Le secteur «Verbund-Airlines» regroupe notamment Swiss, Autrian Airlines et Germanwings.

En sus de Harry Hohmeister, l'Allemande Bettina Volkens a également été nommée au sein de la direction. Elle prendra la tête des ressources humaines et du secteur juridique.

Jusqu'à présent, toutes ces fonctions étaient assumées par Stefan Lauer, qui cédera sa place début juillet. La direction s'agrandit donc, passant de quatre à cinq membres avec la venue de M. Hohmeister.

Carrière chez Lufthansa

Marié et père d'un enfant, Harry Hohmeister a effectué une grande partie de sa carrière chez Lufthansa. Entré dans la compagnie allemande en 1988, il a gravi les échelons. Après avoir accompagné la restructuration de la division «distribution et marketing» dans le cadre du redressement de Lufthansa, il a pris en charge l'ensemble du réseau en 1996.

Après un intermède de cinq ans dans une autre compagnie allemande, Thomas Cook Airlines, M. Hohmeister est revenu en 2005 au sein du groupe Lufthansa. Ce dernier lui a confié le réseau de Swiss, puis aussi la distribution et la responsabilité commerciale. Il a enfin été élu à la tête de la compagnie aérienne helvétique en avril 2009.

Conseil de surveillance

Par ailleurs, Lufthansa a annoncé que Wolfgang Mayrhuber, ancien président du directoire de Lufthansa, renonçait finalement à sa candidature à la tête du conseil de surveillance du groupe.

Dans un communiqué, Lufthansa explique ce retrait par des critiques émises par des actionnaires sur sa nomination. Le conseil de surveillance devait discuter lundi encore d'un potentiel candidat.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.