Passer au contenu principal

La pharma sauve les exportations suisses

Le seul site de Novartis à Stein (AG) réalise 14% de la valeur des produits vendus hors des frontières du pays.

Photo d'illustration.
Photo d'illustration.
AFP

En comparaison internationale, il n’y en a point comme nous, pourrait-on dire. La Suisse a en effet réussi la performance inégalée de traverser la pire crise financière et économique des dernières décennies, celle de 2007-2008, sans y laisser trop de plumes.

Contrairement à d’autres pays, la Confédération n’a pas dû se surendetter pour relancer son économie, qui a connu, depuis le krach financier, une certaine croissance. Certes, le franc fort pèse sur certaines entreprises exportatrices, alors que les taux négatifs ainsi que l’apathie des marchés ont fait reculer la performance des caisses de pension. Mais il faut savoir que ces développements négatifs sont principalement importés en Suisse par les difficultés que connaît l’Union européenne, notamment la perte de valeur de sa monnaie, l’euro.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.