Passer au contenu principal

Des pierres du lac et de Zermatt ornent ses nouvelles montres

Andréa Tardy, jeune designer horlogère lance cette semaine sa marque Asten, swiss made, aux cadrans du terroir.

Andréa Tardy lance une collection de montres en pierre
Andréa Tardy lance une collection de montres en pierre
DR

Andréa Tardy collectionne des pierres depuis son enfance. Une passion lourde de conséquence puisque à cette époque, elle remplissait le sac à dos de sa maman, à son insu, et qu’aujourd’hui, elle en fait une profession: créatrice de montres habillées d’un cadran en pierre d’origine suisse. Fondée en 2018, sa marque Asten lance sa première collection samedi lors d’un vernissage à l’espace de coworking TheWorkHub à Vevey.

Un quartz blanc trouvé au pied du Cervin, un gros granit vitrifié - qui s’avérera provenir d’une ancienne verrerie proche de Vouvry - une pierre serpentinite du Gornergrat «veineuse» aux tons verts et noirs avec des reflets rouges, une autre dans les bleus d’Engadine, d’autres marbrées dans les gris et blancs, des galets et des cailloux de nos lacs et rivières: lorsqu’elle part en randonnée, il n’est pas rare qu’Andréa Tardy rentre avec 30 kg de pierre dans son sac. «Je ne peux pas m’en empêcher. Depuis toute petite, j’ai tendance à les ramasser. Du coup, j’ai l’œil!»

Un œil averti. Car d’une petite surface banale qui sort de terre, elle devine le beau matériau naturel qui fera le cadran unique d’une de ses montres personnalisées. Ces pierres du terroir helvétique font l’originalité de ses montres qu’elle décrit comme élégantes, simples et modernes. Et l’amateur peut proposer, pour autant que le matériau s’y prête, sa propre trouvaille. Les cadrans, de quelques millimètres d’épaisseur sur une base en laiton, sont directement taillés dans la masse par un sous-traitant spécialisé. Andréa Tardy s’occupe en effet de la création - design et ingénierie - ainsi que de l’assemblage, du contrôle d’étanchéité et de la vente.

Sa société Asten Tardy utilise des composants suisses (bracelets, boîtiers, aiguilles, couronnes au choix) tout comme les mouvements à quartz de marque Ronda. Le prix de la montre varie entre 950 et 2250 francs pour une pierre de cadran exceptionnelle. Son ambition: élargir rapidement sa gamme. Et, si elle parvient à en vendre plus d’une cinquantaine, assurant son activité, la créatrice - qui travaille en parallèle dans l’entreprise maraîchère familiale - espère commercialiser des montres mécaniques dès 2020.

Après un CFC de décoratrice, la jeune Veveysanne a suivi une formation d’ingénieur en design industriel à la Haute École Arc de Neuchâtel. Elle se voyait dessiner des appareils électroménagers jusqu’à ce qu’elle travaille sur des projets horlogers, notamment avec Hermès, ce qui l’a amenée à découvrir cette seconde passion. Et de la concilier avec son amour des pierres, l’un et l’autre lui offrant une très grande possibilité de création et de défis, dit-elle.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.