Pilatus prend pied sur le marché chinois

AéronautiqueLe fabricant aéronautique nidwaldien a fondé à cet effet une entreprise commune avec son partenaire TXJY.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pilatus prend pied sur le marché chinois. Sise à Chongqing, la nouvelle unité, Pilatus Aircraft Industry (China), se destinera au montage final des composants pour les appareils civils PC-6 et PC-12.

Le contrat de fondation de la coentreprise, qui exclut expressément la production d'appareils militaires, a été signé lundi passé 5 août, écrit mercredi le fabricant d'avions établi à Stans. Un premier contrat portant sur la vente de 50 appareils, soit un montant de près de 200 millions de francs, a été conclu.

La création de cette nouvelle unité n'a pas de conséquence sur les activités en Suisse, celles-ci devant même à terme bénéficier de l'implantation en Chine. Le président du conseil d'administration de Pilatus, Oscar Schwenk, a précisé que les appareils produits à Chongqing se destineront uniquement au marché chinois.

Le secteur de l'aviation civile gagne en importance dans l'Empire du Milieu. Avec la création de cette coentreprise, Pilatus entend s'établir sur ce marché en forte croissance. D'autant plus que la Chine compte de très nombreux aérodromes ne disposant que d'une piste très courte, conditions dans lesquelles les appareils du fabricant nidwaldien excellent.

Petite année 2012

Pour mémoire, Pilatus a vécu une «petite année» 2012 en termes de chiffre d'affaires et de bénéfices. Jamais toutefois le niveau des commandes n'a été aussi élevé qu'au début 2013, avec un montant de 2,7 milliards de francs, contre 416 millions à fin 2011.

Le chiffre d'affaires de 2012 a atteint 593 millions de francs, en baisse de près de 190 millions en rythme annuel, avec un résultat opérationnel de 38 millions après 108 millions en 2011. Pilatus a vendu l'année dernière 86 appareils (-1), dont 62 avions d'affaires PC-12 NG. (ats/nxp)

Créé: 07.08.2013, 14h43

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.