Passer au contenu principal

ExportationsLes PME suisses sont optimistes pour le 3e trimestre

Les petites et moyennes entreprises helvétiques font preuve d'optimisme: elles s'attendent à une croissance de leurs exportations ces prochains mois.

Les PME suisses sont confiantes pour leurs exportations.
Les PME suisses sont confiantes pour leurs exportations.
Archives/photo d'illustration, Keystone

Toutes les branches sont confiantes pour le troisième trimestre, comme elles l'étaient déjà au cours des trois mois précédents.

Les impulsions les plus fortes devraient venir des Etats-Unis.

Le baromètre des exportations de Credit Suisse et Switzerland Global Enterprise (ex-Osec) affiche une valeur de 1,13 pour la période en cours, contre 1,17 trois mois plus tôt, relèvent les deux acteurs dans l'indicateur publié jeudi. Les attentes sont en très léger recul, mais sont néanmoins toujours en position de croissance, tout comme la moyenne à long terme située à 1.

Les entreprises de l'industrie des biens de consommation, de l'industrie métallurgique et de la chimie/pharma sont les plus positives.

L'engouement est, en revanche, retombé dans le secteur de la construction mécanique. Celui-ci caracolait pourtant en tête lors de l'enquête d'avril.

Léger recul tout de même

L'optimisme des PME pour le troisième trimestre est cependant moins marqué que les mois précédents. Les perspectives d'exportation affichent désormais 65,3 points, soit une baisse de 4,2 points. Cette valeur est calculée à partir du climat auquel s'attendent les entreprises pour le troisième trimestre et sur la base des ventes à l'étranger effectives du deuxième trimestre.

Ainsi, alors que 44% des PME tablent sur une croissance des exportations, 47% misent sur une stagnation. Ces taux affichaient respectivement 53% et 41% lors du précédent sondage. Les entreprises qui prévoient un recul expliquent principalement leur pessimisme par la pression de la concurrence et la concurrence des prix.

Etats-Unis en tête

Les exportations attendues vers les Etats-Unis affichent les meilleures valeurs de ces quatre dernières années. Les ventes de produits vers la Grande-Bretagne devraient également sensiblement augmenter, tout comme ceux vers la zone euro. La croissance à l'export devrait également être stimulée par la demande sur les grands marchés émergents d'Asie, ajoutent les auteurs de l'étude.

Le sondage trimestriel servant de base à l'indicateur export des PME se fonde sur un échantillon représentatif de plus de 200 entreprises.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.