Poursuite du bras de fer entre détaillants et Nestlé

Commerce de détailToujours pas d'accord entre le géant de l'alimentation, Coop et d'autres détaillants européens. Les négociations se poursuivent.

Actuellement environ 200 produits Nestlé manquent dans les magasins de Coop. Les négociations sont menées par l'organisation européenne de détaillants Agecore.

Actuellement environ 200 produits Nestlé manquent dans les magasins de Coop. Les négociations sont menées par l'organisation européenne de détaillants Agecore.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Nous avons fait des progrès la semaine passée, mais nous sommes encore loin de l'objectif», a déclaré mardi à Hambourg le patron du groupe allemand Edeka, Markus Mosa. «Nous avançons et nous souhaitons également mettre un terme à ce conflit, mais nous ne sommes pas encore parvenus à un terrain d'entente».

Le plus grand distributeur de produits alimentaires d'Allemagne s'est allié à des partenaires européens, comme Coop en Suisse, Intermarché en France ou Colruyt en Belgique. L'idée consiste à contraindre Nestlé à faire des concessions sur les prix et les conditions d'achat afin de réduire les coûts.

Ensemble, les membres de l'alliance représentent 2 milliards de francs de chiffre d'affaires de Nestlé. Mardi matin, le quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung a annoncé qu'un accord était imminent.

Actuellement environ 200 produits Nestlé manquent dans les magasins de Coop. Les négociations sont menées par l'organisation européenne de détaillants Agecore.

«Agecore est en négociations avec Nestlé et cherche des solutions», écrit Coop. De son côté, le géant alimentaire vaudois n'a pas souhaité commenter.

Regain de tensions

Si Coop et Edeka parviennent à leurs fins, d'autres détaillants pourraient également exiger des concessions de la part de Nestlé. Migros vend 80% de marques propres, mais aussi plusieurs produits de Nestlé. Le groupe se montre toutefois prudent.

Migros gère sa politique de prix et d'assortissements indépendamment de ses concurrents, a précisé à l'ats le porte-parole Luzi Weber. Le groupe «négocie constamment avec ses fournisseurs afin de continuer à offrir à ses clients un excellent rapport qualité-prix dans le futur», ajoute le porte-parole.

Ce bras de fer entre détaillants et Nestlé témoigne des tensions qui opposent la grande distribution européenne et ses fournisseurs dans un contexte d'évolution des goûts des consommateurs et de concurrence croissante du commerce en ligne.

Nestlé, après avoir enregistré en 2017 la plus faible croissance de ses ventes en deux décennies, subit de son côté la pression de ses actionnaires qui attendent une hausse de ses marges. (ats/nxp)

Créé: 17.04.2018, 15h48

Articles en relation

Décès d'Helmut Maucher, ancien patron de Nestlé

Carnet noir Nestlé a perdu l'un des personnages clefs de son histoire, Helmut Maucher. L'Allemand est décédé à l'âge de 90 ans. Plus...

Des Français viennent manifester chez Nestlé

Canton de Vaud Des employés de Galderma, touché par une restructuration, ont dansé vendredi le haka au siège de la multinationale à Vevey. Plus...

Un petit village résiste à Nestlé et défend son eau

Etats-Unis Le géant helvétique veut profiter de l'explosion du marché américain de l'eau, dont les ventes de gros ont dépassé pour la première fois en 2016 celles des sodas. Plus...

Nestlé va supprimer 400 postes en France

Emploi Le numéro un mondial de l'alimentation veut regrouper sept sites autour de Paris en un seul. Des postes vont disparaître. Plus...

Nestlé se renforce dans la santé nutritionnelle

Suisse Nestlé s'apprête à racheter Atrium Innovations, basé au Québec, pour 2,25 milliards de francs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.