Des provisions sur le blanchiment rognent le bénéfice de HSBC

Banques Le bénéfice net du groupe HSBC a été divisé par plus de deux sur la période à 2,35 milliards de francs, après une nouvelle provision liées aux enquêtes américaines sur le blanchiment d'argent sale.

Image: ARCHIVES/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La première banque britannique HSBC a accusé une chute de son bénéfice net au troisième trimestre notamment en raison d'une nouvelle provision de 800 millions de dollars liée aux enquêtes des autorités américaines sur le blanchiment d'argent sale, a-t-elle annoncé lundi.

Le bénéfice net du groupe HSBC a été divisé par plus de deux sur la période à 2,498 milliards de dollars (2,35 milliards de francs) contre 5,222 milliards un an plus tôt.

Cette nouvelle provision porte le montant total mis de côté par la banque dans cette affaire à 1,5 milliard de dollars après la provision de 700 millions enregistrée au deuxième trimestre.

«Nous sommes activement engagés dans des discussions avec les autorités américaines pour essayer de parvenir à une résolution mais il n'y a pas encore eu d'accord», a déclaré le directeur général de HSBC, Stuart Gulliver, cité dans le communiqué de la banque.

Des risques systémiques

«Le montant total des pénalités financières pourrait être plus élevé, peut-être significativement plus élevé que le montant provisionné», a-t-il mis en garde.

Selon un rapport du Sénat américain, HSBC a fait prendre des risques au système financier américain en l'exposant à de possibles activités de blanchiment d'argent lié au trafic de drogue ou au financement du terrorisme dans les années 2000.

Outre cette provision de 800 millions de dollars, la banque a dû enregistrer une provision de 353 millions de dollars pour faire face aux plaintes de ses clients en Grande-Bretagne, concernant en particulier les ventes forcées d'assurances-crédit PPI («Payment Protection Insurance»). (ats/nxp)

Créé: 05.11.2012, 11h07

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.