Restructuration drastique chez Urech à Neuchâtel

BijouterieL'entreprise Urech a licencié sept personnes fin décembre, sept autres fin janvier, puis encore une fin février, soit un tiers de ses effectifs.

L'entreprise Urech à Neuchâtel connaît de graves difficultés.

L'entreprise Urech à Neuchâtel connaît de graves difficultés. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'entreprise Urech à Neuchâtel, active dans la vente de bijoux et de montres, a licencié 15 collaborateurs sur 45 en deux mois. Le personnel, soutenu par le syndicat Unia, dénonce un licenciement collectif déguisé. Il réclame par voie judiciaire une procédure de consultation et un plan social.

Fondée en 1943, Urech a été rachetée l'an passé par le groupe saint-gallois Rhomberg. Celui-ci a licencié sept personnes fin décembre, sept autres fin janvier, puis encore une fin février. Certains de ces employés comptaient au moins 25 ans d'activité.

L'objectif déclaré du nouveau propriétaire est de porter l'effectif le plus vite possible à une dizaine d'employés, a dénoncé Unia jeudi. Il a déjà supprimé la vente par catalogues et courriels, activité principale d'Urech, et a envoyé les stocks à Marbach (SG). (ats/nxp)

Créé: 03.03.2016, 14h21

Articles en relation

Le joaillier du gotha meurt à Genève

Canton de Genève Alexandre Reza, fondateur de la maison de joaillerie parisienne est décédé. Plus...

Tiffany abaisse ses prévisions et supprime des emplois

Joaillerie N'ayant pas atteint ses objectifs en raison d'un dollar fort qui a affecté ses ventes lors de la période des achats de fin d'année, le joaillier américain va devoir biffer des emplois. Plus...

De Grisogono licencie 19 personnes à Genève

Joaillerie L'entreprise, qui prévoyait initialement 26 licenciements, met en cause la crise en Russie et le contexte économique global. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.