Passer au contenu principal

Matériel informatiqueLa restructuration de Logitech va coûter 33,4 millions

Au total, environ 450 postes de travail seront supprimés à travers le monde, dont 45 en Suisse. Logitech estime pouvoir profiter de cette restructuration dès le second semestre de l'année fiscale 2013.

Le fabricant vaudois de périphériques informatiques Logitech supprimera au total 450 postes de travail sur le plan international dans le cadre de sa restructuration annoncée ce printemps. Cela représente quelque 13% des effectifs hors production directe.

Logitech emploie globalement plus de 7000 personnes dans le monde, dont 279 en Suisse. Il a précisé vendredi avoir finalement biffé 36 postes sur sol helvétique, alors que fin mai, avant la procédure de consultation, il prévoyait d'en éliminer 45.

La réorganisation impliquera une charge avant impôts de 35 millions de dollars (33,4 millions de francs), principalement liée à la réduction des effectifs. Environ 32 millions seront comptabilisés déjà en avril-juin 2012, premier trimestre de l'exercice en cours.

Pour mémoire, la simplification des structures doit permettre d'économiser 80 millions de dollars par an. Elle profitera à l'entreprise à partir du second semestre 2012/2013 et produira pleinement ses effets lors de l'exercice 2013/2014.

«Nécessaire»

«Bien que nous soyons attristés par le départ de nombreux collègues, cette restructuration est nécessaire pour notre succès futur», souligne dans le communiqué Bracken Darrell, l'homme qui est appelé à prendre les rênes de la direction en janvier 2013 et qui pour l'heure dirige les secteurs recherche et développement, ventes et marketing, production, approvisionnement, informatique, ressources humaines et domaine juridique.

Il s'agit de repositionner Logitech de manière compétitive en vue d'améliorer sa croissance et sa rentabilité. La stratégie consistera notamment à proposer des produits moins nombreux, mais plus percutants.

A noter que l'allègement des structures a aussi passé par des coupes dans le haut de la hiérarchie: Bracken Darrell a éliminé récemment les postes de responsable pour l'Europe et de responsable ventes et marketing monde.

Logitech a affiché une rentabilité en net repli à l'issue de l'exercice 2011/2012 clos fin mars: son bénéfice net a plongé de 44% à 71 millions de dollars. Son chiffre d'affaires a reculé de 2% à 2,32 milliards.

L'action a réagi à la baisse à la Bourse suisse, lâchant plus de 2% en matinée dans un marché d'ensemble légèrement négatif. Les analystes se demandent comment Logitech trouvera la recette pour rebondir et soulignent que les coûts pèseront sur les résultats.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.