Passer au contenu principal

PharmaRoche a accru son bénéfice net sur six mois

Le chiffre d'affaires a progressé de 6% et le groupe a confirmé ses objectifs pour l'année en cours.

Anticancéreux et des médicaments immunologiques ont une nouvelle fois porté Roche.
Anticancéreux et des médicaments immunologiques ont une nouvelle fois porté Roche.

Le bénéfice net a augmenté de 4% à 5,47 milliards de francs, alors que le chiffre d'affaires consolidé a progressé de 6% à 25,02 milliards, a indiqué jeudi Roche.

Le numéro un mondial de l'oncologie a profité d'effets de change favorables durant les six premiers de l'année. A taux de change constants, les revenus affichent une hausse de 5%. Le bénéfice d'exploitation rapporté aux activités de base s'est lui étoffé de 7% à 9,86 milliards de francs.

«Nos divisions Pharma et Diagnostics ont enregistré une solide croissance dans toutes les régions», souligne le directeur général de Roche Severin Schwan, cité dans le communiqué. L'Autrichien relève également l'excellent départ pris par le Tecentriq, un traitement contre un type particulier de cancer avancé de la vessie, qui vient d'être lancé.

Les revenus de la division Pharma ont progressé de 6% à 19,46 milliards de francs, sous l'impulsion des anticancéreux et des médicaments immunologiques.

Nouveaux médicaments

Les ventes des trois grands anticancéreux du groupe pharmaceutique, à savoir l'Herceptin, l'Avastin et le MabThera/Rituxan, qui tous trois réalisent chacun un chiffre d'affaires annuel de plus de six milliards de francs, ont continué d'augmenter.

Roche se doit toutefois de mettre en avant de nouvelles molécules, car les ventes de ses «blockbusters» devraient arriver à un sommet puis décliner dans les années à venir.

«Dans les faits, nous avons lancé cinq nouveaux médicaments sur une période de 12 mois (...) C'est un nombre de lancements sans précédent dans l'histoire de Roche et dans un laps de temps si bref», a précisé Severin Schwan en conférence téléphonique.

Prévisions confirmées

Les recettes de la division Diagnostics, plus petite, ont également augmenté de 6%, à 5,56 milliards, principalement grâce aux produits d'immunodiagnostic. Toutes les régions ont contribué à la croissance, en particulier la région Asie-Pacifique, note Roche dans son communiqué.

La performance s'inscrit dans le haut de la fourchette des prévisions des analystes consultés par l'agence awp, à l'exception des ventes de l'unité Diagnostics.

Pour l'ensemble de l'exercice, Roche maintient ses prévisions de croissance de chiffre d'affaires de 1 à 5%, à taux de change constants. Le bénéfice par titre rapporté aux activités de base devrait progresser plus rapidement que les ventes. Le groupe table sur une nouvelle hausse de son dividende.

Comme d'habitude

Le laboratoire rhénan est un habitué des performances solides, relèvent les analystes. «Sérieux comme d'habitude», résume Bernstein dans un commentaire matinal. La banque d'investissement new-yorkaise relève toutefois que le dépassement des attentes répond à des facteurs exceptionnels.

Roche a dégagé une rentabilité convaincante au premier semestre, malgré des dépenses de recherche et développement toujours élevées en immuno-oncologie, note la Banque cantonale de Zurich (BCZ).

Inquiétudes politiques

Au-delà de ces résultats convaincants, le patron de Roche n'a pas caché un certain agacement sur le plan politique. Severin Schwan a réitéré son espoir de parvenir à une solution pragmatique concernant la mise en oeuvre de l'initiative contre l'immigration de masse.

En Suisse, Roche ne trouve pas suffisamment de personnes, a affirmé le patron du groupe devant les médias à Bâle. L'entreprise ne peut pas poursuivre ses activités en Suisse dans les mêmes conditions sans suffisamment de travailleurs qualifiés étrangers, a-t-il expliqué.

Ces propos ne doivent toutefois pas être interprétés comme une menace, a précisé Severin Schwan. Roche n'entend pas renoncer à ses investissements de 3 milliards de francs sur son site bâlois.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.