Passer au contenu principal

PharmaRoche a bien démarré l'année 2013

Le groupe bâlois Roche a augmenté son chiffre d'affaires au premier trimestre de 5% par rapport à la même période de l'an dernier à 11,59 milliards de francs.

ARCHIVES / PHOTO D'ILLUSTRATION, Keystone

A taux de change constants (TCC), la croissance ressort à 6%, a indiqué jeudi Roche. «Nous avons pris un très bon départ en 2013 grâce à une forte croissance interne», commente le patron du groupe Severin Schwan, cité dans le communiqué.

La performance de Roche dépasse les attentes. Les analystes interrogés par l'agence financière AWP s'attendaient en moyenne à des ventes de 11,4 milliards de francs.

Dans le détail, les ventes de la division Pharma ont progressé de 6% à 9,17 milliards de francs ( 7% à TCC). La hausse est due principalement au portefeuille oncologique. Sans surprise, l'Herceptin, l'Avastin et le MabThera/Rituxan ont été les trois anticancéreux les plus vendus.

Vigueur américaine

Les lancements de deux nouveaux anticancéreux, Kadcyla aux Etats-Unis et Perjeta en Europe, contribueront à conforter la position de Roche de leader du marché de l'oncologie, assure Severin Schwan.

La division principale de la multinationale rhénane a également bénéficié de la forte demande de Tamiflu en raison d'une épidémie de grippe particulièrement sévère en Amérique du Nord. Les ventes du médicament ont bondi de 84% à taux de change constants, à 335 millions de francs.

Les ventes du segment Pharma ont été particulièrement dynamiques aux Etats-Unis. Le chiffre d'affaires dans la région s'est étoffé de 14% pour atteindre 3,91 milliards de francs. En Europe, les ventes ont atteint 2,31 milliards, en hausse de 2%.

Prévisions confirmées

L'unité Diagnostics a, quant à elle, connu une croissance plus modeste. Ses ventes ont augmenté de seulement 1% à 2,42 milliards de francs. La croissance a été portée par la demande de tests et de plateformes utilisés dans les laboratoires cliniques. Les ventes dans le domaine du diabète ont en revanche fléchi, plombées par de nouvelles coupes en matière de remboursement et une pression accrue sur les prix.

Fort de ce bon début d'année, Roche confirme ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice. Le laboratoire rhénan prévoit une hausse des ventes à taux de change constants du même ordre qu'en 2012. L'an dernier, la croissance s'était inscrite à 4%. La société anticipe également une nouvelle augmentation du dividende.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.