Passer au contenu principal

PharmaRoche soupçonné de corruption en Roumanie

Le groupe bâlois, comme plusieurs autres pharmas, est soupçonné d'avoir versé des pots-de-vin contre des prescriptions de médicaments.

Plusieurs sociétés pharmaceutiques, dont le groupe bâlois Roche, sont soupçonnées de corruption en Roumanie. Les autorités anticorruption enquêtent sur des versements de pots-de-vin, telles des vacances gratuites, en échange de prescriptions de médicaments anticancéreux.

La filiale roumaine de Roche a confirmé vendredi 31 juillet l'enquête à l'agence de presse AP. L'entreprise coopère pleinement et fournira les documents réclamés, a-t-elle ajouté. Les autorités refusent de communiquer combien et quelles sociétés sont impliquées dans l'affaire.

Les enquêteurs roumains ont mené des perquisitions dans 61 appartements et bureaux de la capitale Bucarest et du nord-ouest du pays, a indiqué la procureure principale de l'agence anticorruption. Les recherches se concentrent sur les pratiques d'achats et de prescriptions de plusieurs établissements médicaux.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.