Roche stoppe un médicament, le titre dévisse

PharmaLe géant pharmaceutique bâlois a annoncé qu’il arrêtait l’étude de phase III du médicament Dalcetrapib contre les maladies cardiaques. L'action a chuté, le chiffre d’affaires étant estimé à plusieurs milliards de francs.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le développement du médicament Dalcetrapib a été arrêté car il ne diminue pas plus les risques d’infarctus ou d’accident vasculaire cérébral que les traitements standards, indique le groupe pharmaceutique.

Même si depuis le début, ce produit comportait des «risques élevés», Roche s’avoue déçu. En septembre dernier, le chef de la recherche de Roche, Jean- Jacques Garaud avait estimé le potentiel de chiffre d’affaires de ce médicament jusqu’à 10 milliards de dollars (9 milliards de francs) et, selon lui, cela laissait présager un avantage face à la concurrence. L’introduction sur le marché était prévu en 2014.

La Bourse a réagi négativement à cette nouvelle. Vers 11h, le titre Roche perdait 3,8% après avoir dévissé de 4,5% à l’ouverture du négoce. (ats/nxp)

Créé: 07.05.2012, 12h11

Articles en relation

Le bénéfice de Roche a bondi en 2011

Résultats Le géant pharmaceutique Roche a annoncé un bénéfice en hausse de 26% pour 2011. Plus...

Genève sous le choc de Merck Serono et heurts à Zurich

1er Mai Le cortège zurichois a été le plus fourni, avec 12'000 personnes, tandis qu'à Genève, la fermeture de Merck Serono était dans tous les esprits. Plus...

Plus de 300 employés de Novartis sauvent leurs postes

Site de Nyon Novartis ne fermera finalement pas son site de production de Prangins (VD), près de Nyon, et sauve ainsi 330 emplois dans le canton de Vaud. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.