Passer au contenu principal

Roche et Swiss Re meilleures entreprises mondiales

Roche, Swiss Re, ainsi que douze autres entreprises suisses, se classent parmi les meilleures mondiales en matière de durabilité. L'Europe n'a plus le monopole exclusif en matière de responsabilité sociale.

Plus de 2000 entreprises du monde entier ont été évaluées dans 58 secteurs. Au total, 67, dont Swiss Re, ont reçu une médaille d'or.
Plus de 2000 entreprises du monde entier ont été évaluées dans 58 secteurs. Au total, 67, dont Swiss Re, ont reçu une médaille d'or.
Keystone

Roche et Swiss Re ont obtenu la médaille d'or de leur secteur d'activité. Nestlé et Novartis ont reçu des médailles d'argent et Swisscom une de bronze, selon le Sustainability Yearbook 2013 publié par RobecoSAM et KPMG International à l'occasion du Forum économique mondial (WEF) à Davos (GR) qui commence mercredi.

ABB, Adecco, Clariant, Credit Suisse, Holcim, UBS, Syngenta, Sulzer, Zurich Insurance Group établissent les normes de l'industrie en matière de pratiques environnementales et font leur entrée dans le classement, note RobecoSAM. Plus de 2000 entreprises du monde entier ont été évaluées dans 58 secteurs. Au total, 67 ont reçu une médaille d'or.

Sur la base d'une étude approfondie, chacune est notée avec un référentiel pouvant comprendre jusqu'à 120 critères économiques et financiers, environnementaux, sociaux et de gouvernance propre au secteur d'activité. Les résultats permettent aux investisseurs d'identifier les sociétés qui déploient le plus d'efforts pour aborder les risques et les opportunités inhérents au développement durable, note RobecoSAM.

Le réveil nord-américain

Le néerlandais Unilever (alimentation et cosmétiques) est la seule entreprise à avoir obtenu le statut de leader de son secteur à chaque édition depuis la création du classement en 2004.

Le nombre de firmes nord-américaines ayant participé à cette évaluation sur la durabilité a pratiquement doublé depuis 2004, passant de 111 à 194 en 2012. En Asie, également, de grands groupes se distinguent désormais en matière de développement durable.

Dans un classement opposé, la Déclaration de Berne et Greenpeace remettront jeudi, en marge du WEF, le prix de la pire entreprise. Le groupe énergétique grison Repower figure parmi les sept nominés des «Public Eye Awards».

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.