Passer au contenu principal

PharmaRoche a le vent en poupe au 1er trimestre

Le groupe pharmaceutique bâlois a accru son chiffre d'affaires consolidé de 4% par rapport à la même période de 2016.

La tour Roche au bord du Rhin à Bâle.
La tour Roche au bord du Rhin à Bâle.
Keystone

Roche a bien démarré l'année 2017. Le groupe pharmaceutique bâlois a accru son chiffre d'affaires consolidé au premier trimestre de 4% par rapport à la même période de l'an passé, à 12,94 milliards de francs.

«Nous avons commencé l'année avec un bon niveau de croissance au sein de nos deux divisions, Pharma et Diagnostics, et d'importants résultats positifs issus d'études cliniques», a commenté le directeur général Severin Schwan, cité jeudi dans un communiqué.

Les revenus de la division Pharma ont progressé de 4% à 10,18 milliards de francs, portés principalement par les anticancéreux Tecentriq et Perjeta.

Nouveaux médicaments

Tecentriq, nouveau traitement contre le cancer de la vessie et du poumon, a signé de bons débuts avec des ventes de 113 millions de francs. Perjeta, traitement phare contre le cancer du sein, a vu ses recettes bondir de 19% à 524 millions. Les ventes de l'antigrippal Tamiflu ont par contre chuté de 27% face à la concurrence des médicaments génériques.

Pharma, la principale unité du groupe, a été portée par la poussée des ventes aux Etats-Unis ( 8%), lesquelles ont dépassé la barre des 5 milliards de francs. La division Diagnostics a pour sa part réalisé des recettes de 2,77 milliards, en hausse de 6% en rythme annuel. La croissance a été tirée par les solutions d'immunodiagnostic.

Direction confiante

Roche a connu récemment plusieurs succès avec ses produits en développement. Forte de ce constat, la direction du groupe se montre confiante pour la suite des opérations. Le groupe cite en particulier l'homologation fin mars aux Etats-Unis d'Ocrevus, un nouveau traitement contre la sclérose en plaques.

«Le lancement d'Ocrevus sur le marché américain a été très bon et nous incite à l'optimisme en ce qui concerne le potentiel financier de ce médicament», ont souligné en conférence téléphonique Severin Schwan et le chef de la division Pharma, Daniel O'Day. Ils réservent toutefois le détail des chiffres à la publication des résultats semestriels.

Prévisions confirmées

La direction de Roche estime que le groupe est bien parti pour atteindre les objectifs fixés pour l'ensemble de l'année. Le laboratoire rhénan table sur une croissance du chiffre d'affaires se situant dans la partie basse à moyenne de la plage à un chiffre, soit entre 1% et 5%. Une nouvelle hausse du dividende est attendue.

Le bon de jouissance Roche s'appréciait jeudi matin à la Bourse suisse, évoluant à contre-courant d'un marché SMI en repli. Les chiffres publiés par le géant pharmaceutique ont dépassé les attentes des experts les plus optimistes.

L'évolution des ventes des anticancéreux Herceptin, Mabthera/Rituxan et Avastin, les trois médicaments générant les plus gros revenus, est saluée par les analystes dans leurs commentaires. Ensemble, ils réalisent plus du tiers du chiffre d'affaires total du géant bâlois.

Le concurrent Novartis a publié mardi des résultats en repli. Son chiffre d'affaires trimestriel a diminué de 1% à 11,54 milliards de dollars (11,38 milliards de francs). Le bénéfice net a baissé de 17% au premier trimestre à 1,67 milliard de dollars.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.