Roche a vu ses ventes fléchir au 1er trimestre

PharmaConséquence de l'appréciation du franc face au dollar et au yen, Roche affiche un chiffre d'affaires en repli au 1er trimestre 2014.

Image: ARCHIVES/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le géant pharmaceutique bâlois a réalisé des ventes de 11,5 milliards de francs au premier trimestre 2014, en baisse de 1% au regard de la période correspondante de l'an passé.

Corrigé des effets de change, le chiffre d'affaires s'est en revanche inscrit en hausse de 5%, a indiqué mardi le laboratoire établi à Bâle. Roche note qu'outre le dollar américain et le yen, de nombreuses monnaies d'Amérique du Sud ont connu une dépréciation significative face au franc. Le phénomène a ainsi affecté la croissance rapportée en francs de 6 points.

A l'image du groupe, Pharma, sa division principale, a subi un tassement de ses revenus de 1% à 9,04 milliards de francs, illustration du repli des ventes aux Etats-Unis (-1% à 3,87 milliards) ainsi que pour le secteur international à savoir, les régions Asie-Pacifique, Europe de l'Est, Moyen-Orient et Afrique (-10% à 1,9 milliard).

Exprimées en devises locales, les recettes de la division Pharma ont en revanche progressé de 4%, avec notamment une hausse de 3% aux Etats-Unis, 5% en Europe, 19% au Japon, et 1% pour le secteur international. La progression reflète entre autres la demande pour les anticancéreux (Avastin, MabThera/Rituxan).

Croissance pour Diagnostics

Roche a également observé une forte demande pour son traitement de la polyarthrite rhumatoïde, Actemara/RoActemara. En revanche, les ventes de l'agent chimiothérapique Xeloda ont diminué sous l'effet de l'arrivée à échéance du brevet le protégeant et la concurrence des génériques en Europe et aux Etats-Unis.

La division Diagnostics a pour sa part accru ses ventes tant en franc qu'en devises locales. Le chiffre d'affaires s'est ainsi hissé à 2,46 milliards de francs, 2% de plus qu'au cours des trois premiers mois de 2013. Il a bénéficié d'une forte demande pour les tests immunologiques destinés aux laboratoires cliniques.

Evoquant la suite de l'exercice, Roche confirme ses prévisions. Le groupe escompte une croissance de ses ventes dans la partie basse à moyenne de la plage à un chiffre, en devises locales. (ats/nxp)

Créé: 15.04.2014, 08h05

Articles en relation

La France enquête sur Roche et Novartis

Justice L'Autorité de la concurrence française enquête sur Roche et Novartis. Les deux groupes pharmaceutiques bâlois sont soupçonnés d'entente illicite. Plus...

Des managers de Roche et Novartis sous enquête en Italie

Affaire Avastin Soupçonnés d'un accord illicite au détriment d'un médicament bon marché, l'Avastin, des responsables des deux entreprises suisses font l'objet d'une enquête préliminaire en Italie. Plus...

Roche lance un test de dépistage VIH pour enfants en bas âge

Pharma Le géant bâlois Roche lance un nouveau test de dépistage du VIH destiné aux enfants en bas âge. Le produit sera prescrit dans toute l'Union européenne et sur l'ensemble des marchés reconnaissant la certification "CE". Plus...

Roche a nettement augmenté ses résultats en 2013

Pharma Le géant pharmaceutique bâlois annonce une hausse de 18% de son bénéfice et de 3% pour son chiffre d'affaires. Une performance supérieure aux prévisions des analystes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.