Ryanair trahit les limites du modèle low-cost

Transport aérien La première compagnie européenne prive de vols plus de 700’000 passagers en six mois et demi.

Pas moins de 700 pilotes ont préféré cesser de travailler pour la première compagnie européenne au cours des douze derniers mois.

Pas moins de 700 pilotes ont préféré cesser de travailler pour la première compagnie européenne au cours des douze derniers mois. Image: EPA/ROBIN TOWNSEND

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au cours des deux dernières semaines, Ryanair a annoncé l’annulation de plus de 20’000 vols. Du coup, la première compagnie européenne (avec 117 millions de clients transportés l’an dernier) privera de vols plus de 700’000 passagers en six mois et demi (de septembre à mars). Ce calcul repose sur des réservations déjà effectuées. Donc payées!

Le transporteur irlandais assume encore d’autres aveux. «Nous avons échoué dans l’organisation des vacances de nos pilotes. Nous travaillons dur pour revenir à la normale», indique le directeur du marketing de Ryanair, Kenny Jacobs. En tout, 2400 navigants devraient épuiser leurs droits aux vacances d’ici à la fin décembre.

Du coup, une pléthore d’annulations de vols s’avère inéluctable. La dimension de ces incidents, à répétition, trahit en plus les limites d’un modèle révolu. Ryanair a vu le jour en 1984, alors qu’une masse de pilotes se trouvaient en quête d’emploi. La compagnie a donc pu constituer des équipages travaillant au maximum et au meilleur prix.

700 congés

Principe de base: les limites fixées par l’Agence européenne de sécurité aérienne sont reprises telles quelles dans les contrats de travail. Les pilotes de Ryanair volent donc 900 heures par an. Une telle cadence peut paraître élevée au regard des habitudes dominantes dans la branche.

En termes de couverture sociale et d’indemnités pour les frais liés aux opérations (restauration, nettoyage des uniformes), la direction de Ryanair est souvent perçue comme avare par les pilotes. Pas moins de 700 d’entre eux auraient donné leur congé au cours des douze derniers mois, selon l’Association irlandaise des pilotes de ligne.

Depuis le début de ses activités, Ryanair a donc tout fait, souvent au détriment du personnel, pour garder des coûts fixes aussi bas que possible et offrir les vols les moins chers possible. Ceux-ci desservant évidemment en priorité les aéroports périphériques les meilleur marché.

Aujourd’hui la compagnie dirigée par Michael O’Leary se trouve privée d’accès aux aéroports permettant d’espérer de vrais relais de croissance. La prospérité des transporteurs européens à bas coût, et de tous les autres, dépend en effet de clientèles «business». Leur conquête exige toutefois un atout fondamental au-delà du prix du billet: la ponctualité.

Un taux de 90% de vols à l’heure est souvent considéré comme le minimum requis. Score de Ryanair en septembre: 80%.

Créé: 01.10.2017, 15h43

Articles en relation

Ryanair dénonce «un complot de Lufthansa»

Transport aérien La faillite imminente d’Air Berlin suscite de vives tensions sur le marché européen et affecte même Genève Aéroport. Plus...

Coup dur pour la filiale de Lufthansa

Crash du Germanwings Germanwings, lancée pour concurrencer Ryanair et EasyJet, est en deuil. Pas d’anomalie signalée sur l’appareil. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 12 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...