La sécurité des réseaux électriques devient vitale

CybercriminalitéKudelski se profile dans la sécurité des infrastructures critiques alors que la Confédération est en train d’étudier la vulnérabilité du système électrique.

Pour André Kudelski, les nouveaux réseaux électriques intelligents doivent être conçus dès le départ pour être résilients et non colmatés après coup.

Pour André Kudelski, les nouveaux réseaux électriques intelligents doivent être conçus dès le départ pour être résilients et non colmatés après coup. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La cybersécurité est au cœur de la controverse qui oppose l’entreprise chinoise Huawei à l’administration américaine dans le déploiement de la 5G. La question va immanquablement se poser bientôt dans l’infrastructure des réseaux électriques dits intelligents. S’ils venaient à être piratés, un hôpital, une ville, voire un pays pourraient être plongés dans le noir par l’action de personnes mal intentionnées.

Ne pas répéter les mêmes erreurs

À Davos, André Kudelski était l’une des vedettes des panels de discussions organisés par le WEF. À ses yeux, il ne faut pas répéter la même erreur que celle commise avec le développement d’internet, infesté de virus et vulnérable aux manipulations.

Faute d’avoir anticipé les risques de cybersécurité, tous les systèmes informatiques classiques doivent constamment renouveler leur protection dans l’espoir qu’ils pourront contenir une attaque. «Les nouveaux réseaux électriques intelligents, qui vont monitorer en temps réel les flux d’énergie, relier consommateurs et producteurs, doivent être conçus dès le départ pour être résilients et non colmatés après coup», explique le CEO André Kudelski. Le directeur de l’Office fédéral de l’énergie, Benoît Revaz, acquiesce: «Les réseaux électriques vont comporter des milliers d’accès sensibles. S’ils seront très utiles pour gérer la demande et la consommation, la vulnérabilité augmentera fortement.»

La voiture dans le ravin

L’analogie avec la voiture connectée permet de mieux illustrer le problème que pose la sphère virtuelle quand elle pilote le monde réel. S’il n’est pas très grave de perdre ses mails ou de devoir interrompre temporairement l’activité d’une entreprise, une voiture connectée piratée finira, elle, dans le ravin. Dans le domaine de l’électricité, un réseau peut s’effondrer et, en cascade, déclencher un black-out intégral.

Voilà pourquoi Kudelski a développé des compétences dans la gestion des réseaux d’infrastructures sensibles, aux États-Unis mais également en Suisse. Certains États, comme le Royaume-Uni ou la Lettonie, ont déjà essuyé de sérieuses attaques. Dans le cas d’un hôpital anglais, l’enquête a démontré que les pirates étaient entrés dans son système informatique par l’ordinateur gérant la… ventilation.

Conscient de ces dangers, qui vont décupler avec l’arrivée des compteurs intelligents, l’injection de courant par des milliers de propriétaires d’installations photovoltaïques, l’Office fédéral de l’énergie procède actuellement à une évaluation des risques et examine le type de réglementation qui sera nécessaire pour éviter les pannes à répétition qui affectent les réseaux informatiques classiques.

L’OFEN pense qu’il est illusoire de vouloir réguler de manière rigide la sécurité. Il est plus utile de s’adapter en permanence à la technologie en collaboration avec l’industrie. L’important est de vérifier que des standards minimaux sont respectés dès le départ dans le déploiement des nouvelles applications.

Partenaires confidentiels

La société Kudelski se profile comme l’un des partenaires des entreprises suisses; elle réalise déjà un chiffre d’affaires de plusieurs millions de francs par année avec des acteurs qui ne peuvent toutefois pas être mentionnés pour des questions de confidentialité et de sécurité. Les labos de l’entreprise de Cheseaux lui permettent d’examiner non seulement la vulnérabilité aux attaques de type virales, mais également la nature des composants électroniques, les puces et microprocesseurs fabriqués par les usines de semi-conducteurs.

Les ingénieurs vérifient si les puces comportent ou non une porte d’entrée cachée utilisable par des pirates. C’est précisément ce doute que les États-Unis brandissent pour interdire au fabricant chinois Huawei de déployer la 5G sur leur territoire. On l’aura compris, si la sécurité dans les réseaux de téléphonie mobile est critique pour les États, elle va devenir vitale dans le domaine de l’électricité.

Créé: 23.01.2020, 22h50

Articles en relation

Kudelski prévoit le retour des chiffres noirs en 2019

Technologie Le groupe vaudois a perdu 20 millions en 2018. Il poursuit sa restructuration et mise sur la cybersécurité et l’internet des objets. Plus...

À Davos, Kudelski est dans son cœur de cible

Sécurité Editorial Le patron du groupe vaudois constate que la sécurité du monde virtuel est devenue un enjeu majeur au WEF et une opportunité pour sa société. Plus...

Kudelski dit adieu aux décodeurs

Technologie Les coûts associés à la restructuration du groupe ont pesé sur les résultats au premier semestre 2018. Plus...

L’industriel André Kudelski est parti à la conquête de l'Ouest

Par Monde et par Vaud (4/41) Le patron du groupe technologique qui porte son nom a ouvert un siège à Phoenix. Un basculement américain qui le concerne aussi: il s’est installé en Arizona. Plus...

«Les raisons de notre implantation aux États-Unis sont tout sauf fiscales»

Technologie À l’heure du protectionnisme, André Kudelski livre sa vision des enjeux économiques et des défis technologiques du moment. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.