Sunrise a bien résisté à la concurrence

Télécoms L’arrivée de Salt n’a pas fait plier Sunrise dans la téléphonie portable. La TV fait par contre souci

Sunrise affiche un bénéfice net de 14 millions de francs, contre une perte de 53 millions une année auparavant.

Sunrise affiche un bénéfice net de 14 millions de francs, contre une perte de 53 millions une année auparavant. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sunrise est sorti des chiffres rouges au 3e trimestre en affichant hier un bénéfice net de 14 millions de francs, contre une perte de 53 millions une année auparavant. Surtout, le groupe de télécommunications – entré depuis peu à la Bourse suisse – a gagné en un an 75 000 nouveaux clients dans la communication mobile sur smartphone, ce qui correspond à une hausse de 5,8%.

Pour l’expert Panagiotis Spiliopoulos, cette augmentation indique que «les soucis d’une croissance en berne à cause de l’arrivée sur le marché du concurrent Salt (ndlr: qui a repris Orange Suisse et a changé son nom) étaient clairement exagérés». Le responsable de la recherche à la Banque Vontobel souligne que «les résultats de Sunrise au 3e trimestre devraient écarter les doutes sur un ralentissement de la croissance dans les portables; ils représentent un premier pas en vue de rétablir la confiance, même si la concurrence va rester très rude».

Prépayé en recul

En effet, la hausse des abonnements postpayés qu’a enregistrée Sunrise sur un an n’a pas réussi à compenser le recul des abonnements prépayés sur smartphone, en baisse de 11% sur neuf mois, et dans le téléphone fixe (–1,8% sur neuf mois). Et le développement des contrats pour l’offre de télévision Sunrise a déçu le spécialiste auprès de Vontobel, qui parle d’une évolution «préoccupante». Sunrise explique cette baisse du nombre d’abonnés au téléphone fixe et des contrats prépayés par la migration vers les abonnements flexibles de type «Freedom». Cet impact lié à la migration des clients Sunrise vers d’autres offres de l’entreprise «devrait largement s’atténuer vers la fin de l’année 2016».

La baisse des ventes trimestrielles de 8,5%, à 487 millions de francs, d’une année à l’autre est aussi due aux changements de prix dans l’itinérance hors de Suisse. Le franc fort a également eu un impact négatif sur les appareils de télécommunications et sur l’utilisation de plates-formes communes pour les SMS.

Cette évolution au niveau des ventes a par contre fait légèrement augmenter le résultat opérationnel avant intérêts, impôts et amortissements sur trois mois. La baisse des charges d’intérêts a eu un impact positif sur le résultat. Les coûts ont par contre été grevés de 20 millions de francs à cause de la réorganisation annoncée à la fin de septembre, en partie compensée par une réduction de 16 millions du programme pour le plan de prévoyance.

Forte réorganisation

Pour rappel, Sunrise avait annoncé vouloir biffer au 3e trimestre 165 postes à plein-temps, sur un total de 1890 emplois, soit 9 employés sur 100. Le regroupement des équipes commerciales permettra au groupe d’économiser près de 22 millions par an. Le titre Sunrise a clôturé en hausse de 7,05%.

(24 heures)

Créé: 10.11.2015, 07h20

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.