Swisscom sous enquête pour concurrence déloyale

TélécomsL'opérateur Sunrise accuse Swisscom de lui avoir fait perdre un gros contrat avec La Poste. La Commission de la concurrence va enquêter.

Swisscom aurait fait de la sous-enchère pour remporter le contrat.

Swisscom aurait fait de la sous-enchère pour remporter le contrat. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Commission de la concurrence (COMCO) a ouvert une enquête contre Swisscom pour infraction à la législation sur la concurrence, sur plainte de l’opérateur Sunrise. Celui-ci accuse Swisscom de l’avoir dépossédé en 2009 d’un gros contrat avec La Poste.

Carole Söhner, vice-directrice de la COMCO, a confirmé cette information parue sur le site handelszeitung.ch vendredi.

Concrètement, l’affaire concerne un appel d’offres de janvier 2009 pour l’équipement de connexions à large bandes pour des filiales de La Poste et de Postomats. Sunrise accuse Swisscom d’avoir fait de la sous-enchère à hauteur de «plusieurs millions» pour remporter le contrat. (ats/nxp)

Créé: 06.07.2012, 16h30

Articles en relation

Swisscom lance un abonnement illimité

Téléphonie mobile L’opérateur a présenté mercredi un nouvel abo mobile «tout compris»: SMS, téléphonie et internet seront illimités. Un utilisateur sur trois devrait y trouver son compte. Plus...

Les frais de roaming ont nettement chuté

Télécommunications S'ils restent élevés, les frais de téléphonie et d'Internet à l'étranger ont tout de même chuté l'an dernier de moitié chez Sunrise et d'un quart chez Swisscom, observe comparis.ch. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.