Passer au contenu principal

BoursesLe titre de Roche chute suite à l'échec de 2 études cliniques

Le titre Roche a perdu de sa valeur vendredi suite à l'annonce de l'arrêt de deux études cliniques en phase III, dernière étape avant une éventuelle mise sur le marché.

L'un des deux études cliniques concernait le médicament Gantenerumab s'attaquant à la maladie d'Alzheimer, l'autre portait sur le remède Kadcyla contre le cancer du sein.

Peu avant midi, le titre du géant bâlois chutait de 5,4% à 273,20 francs à la Bourse suisse. Au même moment, l'indice vedette SMI affichait une baisse de 0,62%.

A Francfort, la société de biotechnologies allemande MorphoSys, associée à Roche sur le projet de traitement de la maladie d'Alzheimer, plongeait de près de 9% en matinée.

Grosse déception

Les experts considèrent l'arrêt de l'étude sur Kadcyla comme un sérieux échec pour le groupe pharmaceutique. La Banque cantonale de Zurich (BCZ) estime que les prévisions de ventes de Kadcyla devraient ainsi être réduites à 2 ou 3 milliards de dollars, contre une fourchette de 5 à 7 milliards estimée auparavant.

Baader Helvea considère cet arrêt de l'étude sur Kadcyla comme une «grosse déception». L'institut financier s'attend à une diminution des prévisions du chiffre d'affaires du produit à environ 4 milliards de francs.

J. Safra Sarasin compte aussi sur une baisse des ventes et relève que l'arrêt de l'étude sur le médicament Gantenerumab contre la maladie d'Alzheimer est moins grave. Les prévisions de ventes de ce dernier n'avaient pas encore été incluses dans la valorisation du titre.

Alzheimer: aucune avancée en 10 ans

Les tests sur les deux médicaments n'ont pas montré de bénéfice thérapeutique significativement plus élevé que pour d'autres traitements, ce qui explique leur retrait.

L'échec de Roche et MorphoSys sur le Gantenerumab, ce traitement contre Alzheimer, est particulièrement décevant. L'essai portait sur le stade dit «prodromal» de la maladie, c'est-à-dire avant l'apparition de signes de démence, une phase qui alimente le plus d'espoirs chez les chercheurs.

La maladie d'Alzheimer touche 44 millions de personnes dans le monde. Un chiffre susceptible de tripler d'ici à 2050. A la différence du cancer et des maladies cardiaques, ce trouble n'a donné lieu à aucune autorisation de mise sur le marché de nouveau traitement, Pharmas depuis une dizaine d'années.

Espoirs pour le cancer de l'estomac

Malgré ce double revers, Roche a assuré vendredi qu'il poursuivrait ses efforts dans le domaine de la recherche et du développement. A ce propos, Sarasin et Helvea maintiennent la recommandation de l'action à «buy», en raison du nombre de projets que le géant bâlois mène. L'objectif de cours se chiffre à 300 francs.

La filiale nippone de Roche Chugai Pharmaceutical a, quant à elle, déposé une demande d'homologation auprès du ministère japonais de la santé pour une nouvelle indication de son agent anti-cancer, Xeloda, destiné en premier lieu au cancer gastrique. Le médicament est déjà utilisé dans certains traitements du cancer de sein et celui du colon.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.