UPC-Cablecom fusionne avec l'Autriche: 250 emplois sacrifiés

UPC-CablecomL’irruption de Netflix dans le domaine de la vidéo sur demande oblige le câblo-opérateur à faire des économies.

Chaque site et métier en Suisse devrait être touché d’une manière ou d’une autre par la réduction d’effectifs.

Chaque site et métier en Suisse devrait être touché d’une manière ou d’une autre par la réduction d’effectifs.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’annonce a surpris. Mardi, le câblo-opérateur UPC Cablecom a annoncé la suppression de 250 emplois d’ici 2018 dans le cadre d’une restructuration qui doit lui permettre de dégager des ressources dans un environnement qui se caractérise notamment par l’irruption de Netflix dans le domaine de la vidéo sur demande. Cette opération découle de la fusion entre ses activités helvétiques et autrichiennes. UPC emploie 900 personnes en Autriche et 1600 en Suisse, dont une centaine à Renens.

Tous les métiers touchés
«Tous nos sites et métiers en Suisse devraient être touchés d’une manière ou d’une autre par la réduction d’effectifs. Nous ne pouvons néanmoins pas dire pour l’instant quel sera l’impact précis de cette mesure dans les différentes régions», détaille Marc Maurer, porte-parole de l’opérateur, qui appartient au géant américain Liberty Global. Le but de cette restructuration est, entre autres, «d’identifier et d’éviter les doubles emplois et de réduire les coûts d’exploitation», résume Marc Maurer.

Le nombre total de pertes d’emploi pourrait se réduire «si les affaires se développent plus rapidement que prévu au cours des années qui viennent», précise encore le groupe dirigé par l’Américain Eric Tveter. Les responsables du câblo-opérateur escomptent que la fluctuation due aux départs naturels, aux mutations internes ou à des départs à la retraite anticipée permettra d’atténuer la casse sociale.

Affaires en hausse
Mais des licenciements secs devraient être prononcés. Pour l’heure, le groupe UPC table sur la suppression de 220 postes de travail en Suisse et une trentaine en Autriche. Aucun chiffre précis n’a été articulé ce mardi pour la centaine d’emplois situés à Renens. La société zurichoise a récemment installé son centre pour la Suisse romande dans l’Ouest lausannois. UPC Cablecom était l’an dernier niché sur le site d’Y-Parc. L’entreprise était d’ailleurs l’un des tout premiers locataires du parc technologique.

En 2014, UPC Cablecom a réalisé un chiffre d’affaires en progression de 4,6%, pour atteindre 1,294 milliard de francs. Durant le quatrième trimestre de 2014, ses revenus ont augmenté de 4,1% par rapport à la même période de 2013, passant de 317,8 millions de francs à 330,9 millions de francs. L’opérateur procédera à la suppression de la TV analogique dans toute la Suisse d’ici à la mi-2015. En Suisse romande, les 15 chaînes analogiques restantes seront définitivement supprimées entre le 24 mars et le 21 avril 2015.

Créé: 24.02.2015, 22h36

Articles en relation

UPC Cablecom fait des fleurs aux clients pour redorer son image

Economie Installé désormais à Renens, le centre romand du câblo-opérateur mise sur des services étendus de télévision et de téléphonie multiplateformes pour contrer ses concurrents. Plus...

Le réseau d'UPC-Cablecom en panne à cause d'un nid de guêpes

Nord vaudois 8000 clients d'UPC-Cablecom ont été privé d'internet, TV et téléphone pendant 5h jeudi matin. La cause est piquante: des techniciens ont touché un nid de guêpes et ont fini à l'hôpital. Ils n'ont pu terminer leurs travaux à temps Plus...

Une centaine d'emplois filent à Renens

Yverdon-les-Bains UPC Cablecom a confirmé ce mercredi matin ce qu'il avait laissé entendre l'été dernier: il déménage son centre romand dans la région lausannoise. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...