Une vinothèque contemporaine dans les entrailles de Vevey

Cave MayorLa maison de l’avenue Gilamont a inauguré samedi ses locaux modernisés, qui sont à l’image de la 5e génération de cette famille caviste.

Annette Mayor et sa fille, Adeline, 5e génération.

Annette Mayor et sa fille, Adeline, 5e génération. Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En pleine fièvre des vendanges précoces, la Cave A. Mayor, à Vevey, a inauguré samedi ses locaux entièrement rénovés et sa nouvelle vinothèque au design contemporain. L’entreprise familiale, qui fêtait aussi ses 120 ans d’existence, n’a pas hésité, en ces temps d’incertitudes, à se lancer dans cet important investissement qui offre un nouvel outil de travail à la cinquième génération.

L’espace vinothèque, qui n’a plus rien du caveau d’autrefois, malgré le clin d’œil de ses chaises assemblées avec des pièces de barriques, est à l’image d’Adeline Mayor, qui a imaginé cette déco moderne avec son compagnon architecte. La jeune femme de 23 ans, appelée à succéder en cave à son père, Jean-Philippe, cache ses atouts derrière sa timidité naturelle. Mais elle est parée pour reprendre le flambeau. La viticultrice a obtenu le brevet fédéral de caviste à Changins et celui de cafetier pour exploiter la vinothèque.

Au plus près du producteur

«Cette nouvelle cave, c’est la pérennité et la continuité de l’esprit de famille», remarque Annette, la maman. Sa particularité est qu’elle est située dans les entrailles de Vevey, à l’avenue Gilamont 50A, bien connue pour ses tours. La vinothèque se distingue à la fois des caveaux traditionnels de village et des bars à vins qui fleurissent en ville. Car les clients, en pleine ville (le lieu est accessible en transport public), sont en contact direct avec le producteur, observe Annette Mayor.

La vinothèque, qui a reçu le nom d’Au 13 – par référence à la position des initiales des Mayor dans l’alphabet –, fait déguster les vins issus des parcelles familiales situées à Saint-Saphorin, à Blonay et à Chardonne. Des blancs de chasselas principalement (3/4 de la production), élevés dans les cuves en sous-sol du même bâtiment. Et quelques rouges, pinot noir, gamaret-garanoir.

Une capacité de 90 000 litres

Pour financer la rénovation du bâtiment, qu’elle a construit en 1955, la Cave Mayor a monté tout un projet immobilier. Elle y a aménagé pas moins de 30 appartements, dont 18 ont été mis en vente. Les travaux, qui ont coûté plus de 1 million de francs, ont duré deux ans, obligeant la cave à déménager provisoirement.

Tout a été refait à neuf: les locaux, les équipements de réception des vendanges, de pressurage, la climatisation, etc. L’acquisition de nouvelles cuves en inox a permis de porter la capacité totale à 90 000 litres. Ce week-end, le tonnelier Franz Hüsler a amené deux tonneaux de 1000 litres commandés par la famille, qui serviront aux nouveaux vins d’assemblage qu’Adeline prévoit de concocter. Née à la fin du XIXe siècle comme tonnellerie-distillerie, l’entreprise Mayor les a longtemps fabriqués elle-même. Aujourd’hui, avec sa vinothèque new look, elle s’est mise au goût du jour. (24 heures)

Créé: 28.09.2015, 07h13

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.