Volkswagen doit rassurer ses petits actionnaires

AutomobileL'assemblée générale du groupe à Hanovre sera l'occasion pour plusieurs milliers de petits actionnaires de se faire entendre.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le géant européen de l'automobile Volkswagen va affronter mercredi un flot de questions et de reproches de la part de ses petits actionnaires, réunis en assemblée générale pour la première fois depuis l'éclatement du «dieselgate».

De nombreuses zones d'ombre demeurent sur les origines et les conséquences de ce trucage à grande échelle, qui a envoyé une onde de choc au sein du géant de l'automobile et du secteur tout entier.

Volkswagen a avoué en septembre 2015 avoir manipulé le moteur diesel de 11 millions de véhicules pour les faire passer pour moins polluants qu'ils ne le sont.

Quelque 3'000 actionnaires sont attendus mardi à Hanovre (nord), la plupart des petits porteurs, et ils entendent bien donner de la voix, même si leur poids est très limité.

Conflit attendu

Ils ne détiennent que 11% environ des droits de vote. Le reste se répartit entre les familles héritières Porsche-Piëch (52% environ), l'Etat régional de Basse-Saxe (20%) et l'Emirat du Qatar via le fonds Qatar Holding (17%).

Ulrich Hocker, président l'association de protection des actionnaires DSW, attend une AG «très particulière, très litigieuse», a-t-il confié à l'AFP. Les débats débuteront à 10H00, heure suisse et pourraient se poursuivre jusque dans la soirée.

Ce sera le premier face-à-face entre les petits porteurs et le patron Matthias Müller, arrivé aux manettes en septembre dernier en remplacement de Martin Winterkorn.Le rôle dans le scandale de ce dernier, et des autres dirigeants de Volkswagen, devrait être largement abordé.

Investisseurs touchés

Le groupe a pour le moment imputé la responsabilité du trucage à un «petit groupe de personnes» qui aurait agi à l'insu de la direction.

Mais la justice allemande, qui enquête déjà pour tromperie et entrave à la justice, a indiqué lundi avoir étendu ses investigations au soupçon de manipulation de cours qui porte en particulier sur Martin Winterkorn.

Plusieurs organisations d'actionnaires, comme DSW, reprochent à Volkswagen d'avoir tardé non seulement à comprendre l'ampleur du problème, mais également à en informer les investisseurs, touchés de plein fouet par la descente aux enfers de l'action (-40% en quelques jours) à l'automne. Le titre Volkswagen a repris des couleurs depuis, mais a tout de même perdu un quart de sa valeur depuis le début de l'affaire.

Ventes stables

Les ventes du groupe aux douze marques - dont VW, Audi, Porsche, Seat - se sont elles globalement maintenues à flots, mais du fait de grosses provisions pour faire face aux suites du dieselgate, le groupe a inscrit l'an dernier sa première perte nette depuis plus de 20 ans. Et il fait l'objet d'enquêtes et de poursuites dans de nombreux pays.

En particulier, il n'a pas encore officiellement présenté de solution d'indemnisation des clients qui satisfasse la justice américaine.

Plusieurs groupements d'actionnaires réclament une enquête spéciale sur les responsabilités, estimant que celle du cabinet américain Jones Day, commanditée par la direction de Volkswagen et dont les conclusions n'ont pas encore été publiées, n'est pas assez indépendante.

Procédure judiciaire

S'ils n'obtiennent pas gain de cause lors de l'AG, ils envisagent de lancer une procédure judiciaire.

Certains comptent par ailleurs désavouer le directoire et le conseil de surveillance en refusant de donner quitus, c'est-à-dire d'approuver la gestion sur l'année passée. Une défiance seulement symbolique, puisque les grands actionnaires se rangeront derrière les organes dirigeants.

Feront aussi débat les rémunérations des dirigeants, ainsi que la capacité de l'équipe en place, issue pour beaucoup de la vieille garde, à insuffler un sang neuf.

Volkswagen a présenté la semaine dernière une nouvelle stratégie tournée vers l'électrique et les nouvelles formes de mobilité. (afp/nxp)

Créé: 20.06.2016, 07h21

Articles en relation

Volkswagen va lancer 30 modèles tout-électriques

Industrie automobile Ils devraient représenter près du quart des ventes globales du constructeur allemand dans 10 ans. Plus...

Un salarié de Volkswagen aurait détruit des preuves

Allemagne La justice n'a pas donné le nom du suspect. Les médias évoquent un juriste de haut rang, désormais suspendu. Plus...

Pas de procédure pénale en Suisse

Scandale Volkswagen Le Ministère public de la Confédération (MPC) n'ouvrira pas de procédure pénale dans le cadre des moteurs truqués. La FRC fait recours. Plus...

Le rappel de voitures s'accélère pour VW

Scandale Volkswagen Les autorités allemandes ont approuvé la solution proposée par le constructeur automobile pour modifier certains moteurs truqués. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 12 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...