Ericsson supprime 3000 à 4000 emplois

EconomieLa décision devait être rendue publique ce mardi. L'équipementier télécoms a annoncé une suppression massive de postes.

L'entreprise est toujours à la recherche d'un nouveau patron depuis qu'elle a licencié Hans Vestberg en juillet. (Image d'illustration)

L'entreprise est toujours à la recherche d'un nouveau patron depuis qu'elle a licencié Hans Vestberg en juillet. (Image d'illustration) Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'équipementier télécoms Ericsson a annoncé au gouvernement suédois la suppression de 3000 à 4000 emplois, décision qui devait être rendue publique mardi, affirmait lundi la télévision publique suédoise SVT.

L'équipementier télécoms Ericsson a annoncé au gouvernement suédois la suppression de 3000 à 4000 emplois, décision qui devait être rendue publique mardi, affirmait lundi la télévision publique suédoise SVT.

Toujours à la recherche d'un nouveau patron

Les difficultés du groupe suédois sont notoires, lui qui déçoit régulièrement les investisseurs et est toujours à la recherche d'un nouveau patron depuis qu'il a licencié Hans Vestberg en juillet.

«Le gouvernement a été informé des projets d'Ericsson, qui consistent à mettre en oeuvre le plus grand plan d'économie de son histoire récente. Un cinquième des salariés doivent quitter le groupe» en Suède, a écrit SVT sur son site internet, citant une source proche du dossier.

Les effectifs d'Ericsson se montaient à 116'500 personnes dans le monde au 30 juin.

Dès juin, le quotidien Svenska Dagbladet avait affirmé que l'équipementier comptait abaisser ce chiffre de 3000 à 4000.

Depuis 2010, ils ont gonflé de 34%, sans que les résultats ne suivent forcément. Ericsson a souffert d'une stratégie expansionniste qui, même dans les meilleurs moments, l'a obligé à compresser ses marges.

Maintenir son rang

Pionnier de la téléphonie mobile, le groupe bataille depuis le début des années 2000 pour maintenir son rang sur le marché des réseaux face à ses concurrents, Nokia et Alcatel-Lucent (qui ont fusionné), Siemens (un temps associé à Nokia) et plus récemment les chinois Huawei et ZTE.

L'industriel peine à rebondir sur des marchés arrivés à maturité et fortement concurrentiels comme l'Europe et l'Amérique du Nord, à faible croissance économique comme l'Amérique du Sud, ou à l'arrêt comme la Chine et la Russie.

Svenska Dagbladet se faisait par ailleurs l'écho en août d'une lutte de pouvoir entre les deux grands actionnaires, Investor (famille Wallenberg), qui contrôle 21,50% des droits de vote, et la banque Handelsbanken qui, via son fonds de pension et le fonds Industrivärden, en contrôle 20,05%.

(afp/nxp)

Créé: 03.10.2016, 18h51

Articles en relation

Le boss d'Ericsson s'en va, le titre flambe en Bourse

Télécommunications Le départ de Hans Vestberg a dopé l'action à Stockholm. Alors qu'elle avait perdu 25% depuis janvier, elle a repris 5% lundi. Plus...

Ericsson annonce encore des mesures d'économie

Téléphonie Le groupe suédois a déçu avec des résultats inférieurs aux attentes, au deuxième trimestre. Plus...

Ericsson supprime 2200 postes en Suède

Télécoms Le fabriquant suédois Ericsson a annoncé mercredi la suppression de 2200 emplois dans le cadre d'un programme de réduction des coûts. Plus...

Ericsson poursuit Apple pour violation de brevets

Télécommunications Le fabricant suédois d'équipements de télécommunications Ericsson a annoncé vendredi poursuivre aux Etats-Unis le géant américain de l'informatique Apple pour violation de brevets. Plus...

Ericsson dépose une plainte contre Apple

Smartphones Le fabricant suédois d'équipements de télécommunications Ericsson a annoncé mercredi avoir déposé une plainte contre le géant américain de l'informatique Apple liée à l'utilisation de ses technologies pour smartphone. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.