Passer au contenu principal

ConjonctureExportations de la Suisse en hausse au 3e trimestre

Le commerce extérieur de la Suisse a progressé de 5,1% au troisième trimestre 2012. L'horlogerie marque elle le pas en septembre.

La chimie est l'un des secteurs qui a joué les fers de lance dans les exportations cette année.
La chimie est l'un des secteurs qui a joué les fers de lance dans les exportations cette année.

Le commerce extérieur de la Suisse résiste vaille que vaille, même si la demande mondiale se révèle de plus en plus fluctuante. Malgré un léger repli de 1,2% en septembre, les exportations du troisième trimestre ont grimpé de 5,1% à 49,43 milliards de francs.

La croissance a toutefois essentiellement reposé sur le renchérissement, a expliqué jeudi l’Administration fédérale des douanes (AFD) dans un communiqué. En termes réels, les livraisons à l’étranger sont en baisse de 1,5%.

En termes réels, les exportations sur ces trois mois enregistrent une petite baisse. Les fers de lance ont été la chimie-pharmacie (+12,2% à 19,74 milliards de francs) et l’horlogerie (+8,2% à 5,19 milliards). Les ventes d’instruments de précision ont aussi augmenté, tandis que la plupart des autres secteurs ont régressé.

L’industrie des machines et de l’électronique (-7,6%) et l’industrie métallurgique (-6,7%) ont ainsi été à la peine durant le trimestre. Et le mois de septembre a été encore plus décevant.

Asie essoufflée

L’économie suisse s’est trouvée confrontée à un marché asiatique assombri. En particulier, l’essoufflement du moteur de croissance que constituait le marché chinois perdure. Les exportations y ont chuté de 15,4% sur trois mois et de 16,3% en septembre.

Les ventes vers Hong Kong ont nettement baissé aussi, et l’évolution était pire encore en Inde (-20,1%/-43,3%). Par contre, le Japon et Singapour ainsi que le Moyen-Orient ont tenu le haut du pavé.

L’Europe a eu une bonne tenue durant le trimestre (+3,4%), porté par les performances en France, au Royaume-Uni et en Belgique: ces trois pays ont inscrit un taux de croissance à deux chiffres. L’Allemagne, premier débouché mondial pour les produits suisses, a progressé de 2% à 10 milliards de francs.

La situation sur le marché européen s’est toutefois nettement dégradée en septembre (-3,9%), seuls le Royaume-Uni et la Belgique demeurant en hausse. Ailleurs dans le monde, le cap a été maintenu aussi bien au trimestre qu’en septembre en Amérique du Nord (+16,8%/ +12,2%) et en Amérique latine (+11,3%/+15,9%).

Comme les importations trimestrielles ont augmenté de 2,3% à 42,94 milliards de francs, le solde de la balance commerciale boucle avec un excédent de 6,49 milliards. Sur les neuf premiers mois de l’année, il totalise 17,89 milliards.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.