Facebook bannit la pub de cryptomonnaies

InternetLe réseau social entend ainsi lutter contre les fraudes comme les Initial coin offerings (ICO), qui consistent à créer sa propre monnaie virtuelle.

La publicité pour le bitcoin a déjà envahi certaines rues en Asie.

La publicité pour le bitcoin a déjà envahi certaines rues en Asie. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le groupe américain Facebook a annoncé qu'il allait interdire toute publicité relative aux cryptomonnaies afin de parer les tentatives d'escroquerie.

Le réseau social a expliqué mardi sur son site qu'il entendait interdire les publicités pour «des produits et services financiers qui sont fréquemment associés avec des pratiques promotionnelles fallacieuses et trompeuses».

Lutter contre les fraudes

Parmi les pratiques citées par le groupe figurent un type de transactions particulier, les «options binaires», ou des levées de fonds en cryptomonnaies, dites Initial coin offerings (ICO), qui consistent à créer sa propre monnaie virtuelle et à la vendre à des investisseurs payant avec d'autres cryptomonnaies ou avec des devises traditionnelles.

La fraude est fréquente dans le monde des cryptomonnaies, dont le bitcoin est la plus connue. La Commission des opérations de bourse américaine (SEC) a ainsi stoppé cette semaine une ICO lancée par une compagnie du Texas nommée AriseBank.

Selon la SEC qui a porté plainte contre l'entreprise texane, AriseBank «a utilisé les réseaux sociaux, le soutien d'une célébrité (le boxeur Evander Holyfield, NDLR), et d'autres tactiques de diffusion pour lever, selon ses dires, 600 millions de dollars, sur un objectif de 1 milliard de dollar, en seulement deux mois» mais toute l'opération était «une fraude pure et simple».

Sur toutes les plateformes du groupe

Dans son message annonçant la décision de Facebook, le directeur de la gestion des produits Rob Leathern laisse entendre que le groupe pourrait modifier sa nouvelle politique dans l'avenir pour permettre à des entreprises sérieuses liées aux cryptomonnaies de faire de la publicité.

«Nous voulons que les gens continuent de découvrir et apprendre à connaître de nouveaux produits et services grâce aux publicités de Facebook sans craindre des escroqueries ou des tromperies», écrit-il.

«Cette politique s'applique volontairement de manière large tandis que nous travaillons à mieux repérer les pratiques fallacieuses et trompeuses», et sera mise en oeuvre sur toutes les plateformes du groupe (Facebook, Audience Network, Instagram), explique-t-il.

«Nous réviserons cette politique et la manière dont nous l'appliquons au fur et à mesure que nos indicateurs s'améliorent», ajoute-t-il. (afp/nxp)

Créé: 31.01.2018, 10h14

Articles en relation

Paris et Berlin veulent «réguler» le bitcoin

Marchés financiers La France et l'Allemagne vont proposer des mesures pour réglementer les cryptomonnaies. Plus...

Outre le bitcoin, d'autres cryptomonnaies flambent

Devises Il existe une quarantaine de devises virtuelles à avoir franchi le seuil du milliard d'euros de capitalisation, alors qu'elles n'étaient que sept il y a 6 mois. Plus...

Cryptomonnaies: 11% des Suisses prêts à investir

Argent Plus d'un citoyen sur dix est intéressé par les monnaies virtuelles de type bitcoin, malgré les avertissements sur les risques de bulle spéculative. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

«Les agriculteurs sous pression et les vaches orphelines», paru le 26 mai 2018
(Image: Valott) Plus...