Falciani nie avoir tenté de monnayer ses informations

Evasion fiscaleL'ancien informaticien de la banque HSBC Hervé Falciani a démenti sur la RTS avoir cherché à négocier la somme de 1000 dollars par nom de fraudeur.

Hervé Falciani est accusé de violation du secret bancaire par la Suisse.

Hervé Falciani est accusé de violation du secret bancaire par la Suisse. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Hervé Falciani a-t-il tenté de vendre ses informations avant de les livrer à la justice française, comme l'a affirmé lundi L'Agefi? L'ancien informaticien de la banque HSBC à Genève a démenti ce fait jeudi soir dans l'émission «Forum» de la RTS. Il a été catégorique et a mis en cause le journal, coupable selon lui de livrer des éléments «sortis de leur contexte».

Le quotidien économique avait affirmé en début de semaine que Falciani avait voulu négocier la somme de 1000 dollars par nom de fraudeur. Sur la base de trois rapports publiés par l’Office fédéral de la police, le journal affirmait que l'informaticien se serait tourné dans un premier temps vers un service de renseignement allemand pour livrer ses données.

Selon des informations parues dans la presse, ce service avait ensuite versé 4 millions de dollars à un employé de banque. Conclusion de L'Agefi: c'est bien le banquier français qui avait réclamé de l'argent en l'échange des 12'700 noms de clients étrangers. De quoi écorner l'image d'Hervé Falciani qui affirme depuis le début avoir pour seule motivation la lutte contre la fraude fiscale.

Falciani viendrait en Suisse en cas de procédure

Jeudi soir dans «Forum», il a catégoriquement nié ces informations et affirmé que ce n'était pas lui qui avait envoyé cet e-mail réclamant 1000 dollars par nom. Mais qui alors? «Il y a un seule autre protagoniste dans cette affaire, c'est Mlle Georgina Mikhael» a-t-il déclaré. Pour rappel, cette ancienne collègue et aussi maitresse d’Hervé Falciani l'accuse d'avoir agi dans le but de se faire de l'argent.

Seul un procès permettrait de faire la lumière sur toute cette affaire. «J'y ai tout intérêt, ce serait un procès plus équitable que celui tenu dans les journaux», a-t-il affirmé, précisant qu'en cas de procédure, il se rendrait sur le sol suisse.

Hervé Falciani fait l'objet d'un mandat d'arrêt international émis par Berne pour violation du secret bancaire. Il est actuellement libre en France.

Créé: 24.01.2014, 10h34

Galerie photo

La liste Falciani

La liste Falciani La liste HSBC volée par Hervé Falciani et transmise aux autorités fiscales françaises a été analysée par l'administration hexagonale et révélée par "Le Monde".

Articles en relation

Hervé Falciani va travailler avec le fisc français

Banques L'administration fiscale française a accepté de «définir les modalités d'un travail en commun» avec Hervé Falciani, ancien informaticien de la banque HSBC à Genève, au nom de son «expertise» en matière d'évasion fiscale. Plus...

Accusé par la Suisse, Hervé Falciani va être protégé par Paris

Vols de fichiers Hervé Falciani, accusé par la Suisse du vol de fichiers bancaires, a annoncé son prochain retour en France et sa volonté de coopérer avec la justice. Plus...

Hervé Falciani dit que sa vie était en danger

Révélations L'ex-informaticien de la banque HSBC Genève, dont la Suisse demande l'extradition pour le vol de fichiers bancaires, affirme que des responsables américains lui avaient conseillé de se réfugier en Espagne car sa vie était en danger. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.