La Fed injecte des milliards de dollars de liquidités

États-UnisLa Réserve fédérale américaine (Fed) réalise cette opération afin de maintenir le contrôle sur ses taux.

Jerome Powell, président du Conseil des gouverneurs de la Réserve fédérale des États-Unis.

Jerome Powell, président du Conseil des gouverneurs de la Réserve fédérale des États-Unis. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pour la première fois depuis la crise financière, la Réserve fédérale (Fed) de New York a injecté des liquidités sur les marchés financiers pour maintenir son taux au jour le jour, principal outil monétaire, à son bas niveau. Une forte demande de dollars serait une des causes de la hausse du taux.

Cette intervention technique de 53 milliards de dollars mardi sera suivie d'une autre injection de 75 milliards de dollars mercredi, à travers son outil de prise de fonds en pension (repo), a indiqué l'antenne de New York de la banque centrale.

L'opération doit aider à conserver le taux au jour le jour à son bas niveau. Comme elle l'a déjà fait mardi, la Fed procédera à cette transaction mercredi, «afin de maintenir les fonds fédéraux dans la fourchette de 2% à 2,25%», a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Les opérations de repo sont des transactions à très court terme qui permettent aux banques et entreprises de se refinancer et à la Fed d'avoir un autre outil pour peser sur les taux. Elles portent sur le rachat de titres de dette (bons du trésor, obligations adossées à des crédits hypothécaires) à un prix fixé d'avance.

Plusieurs facteurs

Pour des raisons techniques, le taux des prises en pension à un jour (repo) a fortement grimpé lundi, dépassant trop largement celui des taux au jour le jour fixé directement par la Fed (qui évolue entre 2% et 2,25%).

Plusieurs facteurs, dont une forte demande de dollars de la part des entreprises sur le point de payer une échéance fiscale, ont fait gonfler le taux de repo et, dans la foulée, les taux au jour le jour de la Fed. Ceux-ci se sont établis à 2,25% mardi, au plus haut de sa fourchette d'évolution, contre 2,14% vendredi.

Le gonflement des déficits et du besoin de financement du gouvernement ainsi que la décrue des réserves de la Fed dans le cadre de la diminution de son portefolio d'actifs achetés massivement après la crise financière figuraient parmi les raisons avancées par les analystes pour expliquer ces tensions sur les marchés du refinancement à court terme. Cette injection technique de liquidités ne devrait pas toutefois pas avoir d'incidence sur la politique monétaire de la banque centrale, assuraient certains économistes. (ats/nxp)

Créé: 18.09.2019, 00h55

Articles en relation

Powell promet d'agir pour la croissance américaine

Politique monétaire US Le patron de la Fed s'est dit prêt à soutenir l'économie des Etats-Unis vendredi, dans un discours qui était très attendu par les marchés et Donald Trump. Plus...

Trump tente de rassurer sur l'économie

Etats-Unis Le président l'assure : l'économie américaine est en pleine forme, malgré les menaces de récession. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.