Passer au contenu principal

Le FMI place le yuan dans ses devises de réserve

Les efforts de la Chine pour réformer son système monétaire et financier viennent d'être récompensés par cette marque de reconnaissance mondiale.

Reuters

Le Fonds monétaire international (FMI) a décidé lundi d'intégrer le yuan chinois dans le panier de devises composant son unité de compte, les Droits de Tirage Spéciaux (DTS), a annoncé lundi sa directrice générale Christine Lagarde.

Cette décision reflète notamment «les progrès accomplis par les autorités chinoises ces dernières années pour réformer leur système monétaire et financier», a souligné Christine Lagarde dans une déclaration au siège du FMI à Washington.

«La poursuite et l'approfondissement de ces efforts va créer un système monétaire et financier international plus solide qui, en retour, soutiendra lui-même la croissance et la stabilité de la Chine et de l'économie mondiale», a-t-elle ajouté.

Réussite politique majeure

Pour Pékin, l'entrée de la devise chinoise au rang de monnaie de réserve représente une réussite politique majeure dans sa quête de reconnaissance économique internationale.

Mais cette décision n'entrera pas en vigueur avant fin septembre 2016 de manière à donner le temps aux acteurs des marchés financiers de s'adapter à cette décision.

Le yuan, ou renminbi, rejoint dans le panier des DTS le dollar américain, la livre britannique, le yen et la monnaie unique européenne.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.