Le FMI s'élève contre le protectionnisme

Etats-UnisLe comité de direction du Fonds monétaire international (FMI) déplore les «actions unilatérales nocives» de la part de Washington.

Le FMI estime qu'il existe un risque d'inflation «surprise» aux Etats-Unis.

Le FMI estime qu'il existe un risque d'inflation «surprise» aux Etats-Unis. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le comité de direction du Fonds monétaire international (FMI) a exhorté mardi les autorités américaines à résoudre leurs différends commerciaux sans avoir recours à des mesures unilatérales qui pourraient mettre à mal la croissance mondiale.

A l'issue de l'évaluation annuelle des Etats-Unis, «les directeurs ont exprimé des inquiétudes plus fortes sur la récente politique commerciale qui pourrait avoir des effets néfastes au-delà de l'économie américaine, en provoquant des mesures de représailles et en sapant un système commercial multilatéral basé sur des règles d'ouverture et d'équité», écrivent-ils dans un communiqué.

S'ils se félicitent de «la solide performance de l'économie américaine, avec une accélération de la croissance, un chômage faible et une inflation discrète», ils soulignent que «la politique américaine a des implications importantes sur le reste du monde».

«Les directeurs exhortent les autorités à travailler de manière constructive avec leurs partenaires commerciaux pour réduire les barrières commerciales et résoudre leurs désaccords (...) sans avoir recours à des actions unilatérales nocives», ajoute le communiqué.

La croissance de l'économie des Etats-Unis va s'accélérer, dopée par le stimulus budgétaire de l'administration Trump, mais gare au risque d'inflation «surprise» et à l'impact des mesures protectionnistes, avait averti le FMI mi-juin.

«En cas de guerre commerciale, nourrie par la hausse réciproque de droits de douane sur les importations, il n'y a pas de vainqueur. On voit généralement des perdants des deux côtés», avait alors prévenu Christine Lagarde, la directrice générale de l'institution, en présentant l'examen annuel de la première économie mondiale par le FMI.

Le Fonds confirme une projection de croissance de 2,9% cette année et 2,7% en 2019, ce qui marquera «la plus longue période d'expansion» de l'histoire des Etats-Unis. Pour autant, ces projections de croissance s'affaissent à 1,9% en 2020 et 1,7% en 2021. (ats/nxp)

Créé: 03.07.2018, 18h19

Articles en relation

Le Canada déclenche les représailles

Commerce Pour répondre aux taxes américaines sur l'acier et l'aluminium, le Canada va taxer des dizaines de produits venus des Etats-Unis. Plus...

Des industriels opposés aux taxes sur l'acier

Etats-Unis Quelque 21'000 entreprises ont requis une exemption au motif que les tarifs douaniers pénalisent leur activité dépendante des importations d'acier et d'aluminium. Plus...

Washington critique les taxes de l'UE

Guerre commerciale Washington a violemment critiqué les représailles tarifaires de l'UE, accusée d'hypocrisie dans son utilisation des règles de l'OMC. Plus...

L'économie mondiale au bord de la guerre commerciale

Taxes Les alliés de Washington, UE et Canada en tête, mettent en place leur riposte aux taxes voulues par le président américain. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.