Passer au contenu principal

Etats-UnisLe FMI s'élève contre le protectionnisme

Le comité de direction du Fonds monétaire international (FMI) déplore les «actions unilatérales nocives» de la part de Washington.

Le FMI estime qu'il existe un risque d'inflation «surprise» aux Etats-Unis.
Le FMI estime qu'il existe un risque d'inflation «surprise» aux Etats-Unis.
Keystone

Le comité de direction du Fonds monétaire international (FMI) a exhorté mardi les autorités américaines à résoudre leurs différends commerciaux sans avoir recours à des mesures unilatérales qui pourraient mettre à mal la croissance mondiale.

A l'issue de l'évaluation annuelle des Etats-Unis, «les directeurs ont exprimé des inquiétudes plus fortes sur la récente politique commerciale qui pourrait avoir des effets néfastes au-delà de l'économie américaine, en provoquant des mesures de représailles et en sapant un système commercial multilatéral basé sur des règles d'ouverture et d'équité», écrivent-ils dans un communiqué.

S'ils se félicitent de «la solide performance de l'économie américaine, avec une accélération de la croissance, un chômage faible et une inflation discrète», ils soulignent que «la politique américaine a des implications importantes sur le reste du monde».

«Les directeurs exhortent les autorités à travailler de manière constructive avec leurs partenaires commerciaux pour réduire les barrières commerciales et résoudre leurs désaccords (...) sans avoir recours à des actions unilatérales nocives», ajoute le communiqué.

La croissance de l'économie des Etats-Unis va s'accélérer, dopée par le stimulus budgétaire de l'administration Trump, mais gare au risque d'inflation «surprise» et à l'impact des mesures protectionnistes, avait averti le FMI mi-juin.

«En cas de guerre commerciale, nourrie par la hausse réciproque de droits de douane sur les importations, il n'y a pas de vainqueur. On voit généralement des perdants des deux côtés», avait alors prévenu Christine Lagarde, la directrice générale de l'institution, en présentant l'examen annuel de la première économie mondiale par le FMI.

Le Fonds confirme une projection de croissance de 2,9% cette année et 2,7% en 2019, ce qui marquera «la plus longue période d'expansion» de l'histoire des Etats-Unis. Pour autant, ces projections de croissance s'affaissent à 1,9% en 2020 et 1,7% en 2021.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.