Les folies climatiques inquiètent les grands patrons

WEFSelon un rapport du WEF, les risques principaux sont liés à l’environnement, puis aux migrations.

Photo d'illustration

Photo d'illustration Image: Steeve Iuncker-Gomez

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La crise financière de 2008? Oubliée. La corruption? Disparue des préoccupations des quelque 750 experts ou acteurs de l’économie interrogés par le WEF (World Economic Forum) dans le cadre de sa 12e étude annuelle sur les risques globaux. La roue tourne. Entre 2008 et 2010, la crise financière, puis économique, était sur toutes les lèvres. Les inégalités de revenus ont ensuite été citées comme préoccupation majeure de ces décideurs, entre 2012 et 2014. L’an dernier, ce sont les migrations qui sont apparues comme risque principal, parmi les cinq sujets cités. En 2017, les phénomènes climatiques et les catastrophes naturelles tiennent le haut du pavé, avec les conséquences liées aux migrations de masse, et le terrorisme.

Ces acteurs continuent cependant de penser que les différences de revenus pèsent sur l’état du monde, tout comme les dépendances aux technologies, ou le vieillissement de la population.

La rapidité avec laquelle les nouvelles technologies se développent est une source de risques, soulignent les experts interrogés par le WEF. Des biotechnologies à la réalité virtuelle, en passant par l’irruption des robots, les objets fabriqués en 3D ou les avancées dans le domaine des neurosciences, toutes ces technologies nécessitent d’être bien comprises par les populations. Afin que ces avancées profitent à l’humanité, l’ensemble des acteurs concernés doivent être associés aux réflexions qui leur sont liées, estime en substance l’étude du WEF. (24 heures)

Créé: 11.01.2017, 20h04

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les excès de zèle de Corsier pour naturaliser un étranger, paru le 25 juillet
(Image: Bénédicte) Plus...