Passer au contenu principal

GrèceForcé de baisser ses prix, Roche retire une molécule

Le groupe pharmaceutique a décidé de retirer du marché grec un médicament en raison des rabais imposés par les autorités.

DR

Roche a décidé de retirer du marché grec une nouvelle molécule - vendue comme médicament sous le nom de Cotellic - destinée à lutter contre le cancer de la peau. Le groupe bâlois réagit ainsi à un rabais obligatoire de 25% sur les prix des nouveaux produits innovants imposé par les autorités grecques.

Rendre ce médicament disponible au prix (plus bas) remboursé devenait «insoutenable», a confirmé à l'ats le groupe pharmaceutique bâlois, réagissant à des informations de différents médias. D'autant que ce rabais s'ajoute à d'autres baisses de prix déjà imposées précédemment.

Ce faisant, Roche assure vouloir continuer à garantir aux patients grecs un accès aux médicaments et aux traitements innovants, tout en devant en même temps protéger l'entreprise d'«un environnement (économique) extrêmement défavorable pour les entreprises pharmaceutiques en Grèce», en raison des rabais imposés sur les prix.

Les autorités hellènes ont vivement condamné la mesure de Roche, allant jusqu'à évoquer un «chantage», selon le site greekcitytimes.com. Des experts craignent que d'autres entreprises pharmaceutiques puissent elles aussi retirer du marché des médicaments importants.

Les relations entre l'industrie pharmaceutique et le gouvernement grec se sont tendues à l'extrême récemment. Dans le cadre de l'accord de renflouement conclu avec ses créanciers, Athènes a pris des mesures défavorables pour la pharma.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.