Foxconn investira 8,9 milliards en Chine

ElectroniqueLe géant taïwanais veut ouvrir une usine d'écrans à cristaux liquides, LCD, à Canton.

Le groupe est un sous-traitant d'Apple.

Le groupe est un sous-traitant d'Apple. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le géant taïwanais de l'électronique Foxconn, grand sous-traitant d'Apple, a annoncé un investissement de 8,9 milliards de francs pour ouvrir en Chine une usine d'écrans LCD. Son patron Terry Gou s'est dit plus circonspect sur d'éventuels projets aux Etats-Unis.

Foxconn est notamment connu pour assembler les smartphones du groupe américain Apple. Il va maintenant dépenser au total 61 milliards de yuans dans un complexe industriel situé dans la métropole méridionale de Canton, ont rapporté samedi des médias officiels chinois.

L'usine produira des écrans à cristaux liquides (LCD) de grande taille et d'une résolution «ultra-élevée» - dits «8K de génération 10.5» -, a précisé le groupe lors d'une conférence vendredi à Canton.

Avec Sharp

D'après Foxconn, l'usine de Canton sera opérationnelle en 2019. Elle générera des revenus de 92 milliards de yuans par an, en répondant à la fringale grandissante d'écrans «intelligents» (téléviseurs, jeux vidéo, multimédia...) en Asie.

Le site sera opéré par une coentreprise entre Foxconn et Sharp, le pionnier japonais de l'affichage à cristaux liquides (LCD) --dont le taïwanais a pris le contrôle début 2016. Foxconn et Sharp exploitent déjà ensemble une usine de dalles-mères LCD de grandes dimensions au Japon.

Eloge de la Chine

«La Chine encourage l'économie qui marche, (les technologies de) réalité virtuelle (...) C'est la bonne direction», s'est enthousiasmé Terry Gou, président de Foxconn, dans un entretien au quotidien financier «21 Shiji Jingji Baodao».

«On a ici en Chine un gouvernement qui sait être efficace et soutenir les nouvelles technologies» en accueillant à bras ouverts les investissements, a noté le milliardaire taïwanais. Il s'est ensuite montré beaucoup moins chaleureux sur les Etats-Unis.

«Quant à savoir si nous investirons à l'avenir aux Etats-Unis, je n'en ai aucune idée. A vrai dire, la nouvelle administration n'est pas encore entrée en fonction, ses nouvelles politiques ne sont pas arrêtées», a observé Terry Gou.

Trump tonitruant

Pourtant, le groupe Foxconn a été récemment associé à une annonce tonitruante du président élu américain. Donald Trump avait annoncé début décembre que le géant japonais des télécommunications SoftBank était «d'accord» pour investir 50 milliards de dollars aux Etats-Unis, avec 50'000 emplois à la clé. Le PDG de Softbank s'était rendu en personne à la Trump Tower, et un document qu'il tendait suggérait que Foxconn serait un co-investisseur du projet.

Le Taïwanais s'était alors contenté de répondre qu'il ne dévoilerait d'éventuels détails qu'après «l'achèvement des discussion directes avec les autorités américaines concernées». Cependant, M. Gou n'a semblé n'y faire aucune allusion vendredi.

Sharp, un des fleurons nippons, avait été quant à lui victime d'une déroute financière sur fond de concurrence acérée, que ses technologies de pointe dans le LCD n'ont pas suffi à combattre. Il avait finalement accepté en février dernier de passer sous pavillon taïwanais. Foxconn possède désormais 66% de Sharp. (ats/afp/nxp)

Créé: 31.12.2016, 09h39

Articles en relation

Repris par FoxConn, Sharp renoue avec la rentabilité

Japon Des rumeurs sur un gain opérationnel de l'ordre de 380 millions de francs ont fait bondir le titre en Bourse, mercredi. Plus...

Sharp va être racheté par Hon Hai/Foxconn

Electronique Le groupe d'électronique japonais va passer sous la coupe du géant taïwanais. Plus...

Foxconn investit 5 milliards de dollars en Inde

Technologie Le groupe industriel taiwanais, Foxconn, qui fabrique les Iphone d'Apple, va construire une nouvelle usine en Inde. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.