Franc et nouilles plombent le 3e trimestre de Nestlé

AlimentationPénalisé par la force de la devise suisse, le géant veveysan réalise un chiffre d’affaires en baisse de 2%.

Le retrait des nouilles Maggi en Inde dure depuis six mois.

Le retrait des nouilles Maggi en Inde dure depuis six mois. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Franc fort, croissance chinoise en berne ou encore retrait de la vente des nouilles Maggi en Inde: l’année 2015 n’est pas de tout repos pour Nestlé. Ces difficultés se répercutent d’ailleurs sur les résultats trimestriels du groupe veveysan avec un recul de son chiffre d’affaires de 2%, à 64,86 milliards de francs, mais également avec une croissance organique en dessous des attentes (environ 4,5%).

Comme pour le premier semestre, la force du franc fort continue de peser sur le bilan du groupe veveysan. Son impact sur les résultats empire même entre le premier semestre et le troisième trimestre 2015. En août, les effets de change négatifs se chiffraient à - 5,8%, contre - 6,7% durant le dernier trimestre.

Difficultés en Asie

Pour justifier les mauvaises performances de sa zone AOA (Asie, Océanie et Afrique subsaharienne), la direction de Nestlé évoque essentiellement «l’impact matériel du retrait des nouilles Maggi en Inde et la situation en Chine, où la reprise est plus lente que prévu». Elle est en tout cas «jugée décevante» par Olivier P. Müller, expert en stratégie d’investissement chez Credit Suisse.

Mais dans sa globalité, l’analyste est plus modéré. «Honnêtement, je ne trouve pas le résultat de Nestlé si mauvais, mais juste en ordre. En tenant compte de la taille de cette société (ndlr: environ 100 milliards de francs de revenus annuels), atteindre 4,2% de croissance organique tant en volume qu’en prix reste relativement bon», assure-t-il.

Nestlé Waters cartonne

Dans certains secteurs, Nestlé parvient d’ailleurs à réaliser de solides performances. «Nous avons continué à enregistrer de solides performances en Europe ainsi que pour Nestlé Waters et Nestlé Health Science», donnait hier pour exemple Paul Bulcke, administrateur-délégué de la multinationale vaudoise.

L’eau, l’or bleu du XXIe siècle, dans laquelle le groupe investit massivement depuis de nombreuses années, apparaît actuellement comme le filon le plus juteux pour Nestlé. Depuis le début de l’année, Nestlé Waters (le premier producteur mondial de bouteilles d’eau) est parvenu à dégager une croissance organique de 6,8%, à 5,9 milliards. Et cela dans toutes les gammes de prix, de la marque bas de gamme destinée aux pays émergents (Nestlé Pure Life) à celles plus luxueuses telles que Perrier ou San Pellegrino.

Créé: 16.10.2015, 22h11

Articles en relation

Nestlé prépare le retour des nouilles Maggi en Inde

Alimentation Nestlé envisage un retour de ce produit contesté sur le marché indien d'ici à la fin de l'année. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.