La France enquête sur Roche et Novartis

JusticeL'Autorité de la concurrence française enquête sur Roche et Novartis. Les deux groupes pharmaceutiques bâlois sont soupçonnés d'entente illicite.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La France enquête sur Roche et Novartis.

Dans un communiqué publié mercredi, l'Autorité de la concurrence indiquait avoir mené des perquisitions mardi dans les locaux d'entreprises «suspectées d'avoir mis en oeuvre des pratiques anticoncurrentielles dans le secteur de la commercialisation des traitements» de certaines maladies de l’œil liées à l'âge (dégénérescence maculaire liée à l'âge, DMLA).

Elle ne nommait toutefois pas les deux sociétés, soulignant qu'à ce stade «ces interventions ne préjugent bien évidemment pas de (leur) culpabilité.»

«Nous confirmons que l'Autorité de la concurrence française a lancé une investigation sur les produits Avastin (laboratoire Roche) et Lucentis (laboratoire Novartis)», a déclaré jeudi un porte-parole de Roche. Un porte-parole de Novartis a également indiqué que la firme était «au courant de l'enquête menée par l'Autorité de la concurrence».

Les deux géants rhénans ont indiqué «coopérer» avec les autorités françaises dans le cadre de cette enquête. Novartis est actionnaire de Roche.

Amende en Italie

L'Autorité de la concurrence italienne a infligé début mars à Roche et Novartis une amende de 182,5 millions d'euros (222,4 millions de francs) pour avoir tenté, selon elle, d'empêcher l'usage du traitement oncologique Avastin pour soigner une grave maladie oculaire.

Selon le régulateur italien, les deux multinationales se sont entendues pour empêcher la distribution de l'Avastin de Roche comme traitement de la dégénérescence maculaire liée à l'âge en faveur du Lucentis de Novartis, un médicament plus cher. Elles ont fermement rejeté les accusations du régulateur et annoncé leur intention de faire appel.

Le parquet de Rome a également ouvert une enquête préliminaire à ce sujet, selon des sources judiciaires. Il soupçonne les deux laboratoires d'escroquerie et de manipulation du marché des médicaments. (ats/nxp)

Créé: 10.04.2014, 10h49

Articles en relation

Des managers de Roche et Novartis sous enquête en Italie

Affaire Avastin Soupçonnés d'un accord illicite au détriment d'un médicament bon marché, l'Avastin, des responsables des deux entreprises suisses font l'objet d'une enquête préliminaire en Italie. Plus...

Amende de 180 millions d'euros pour Roche et Novartis

Italie Les deux géants pharmaceutiques sont accusés d'entente dans la vente de médicaments par l'autorité italienne de la concurrence. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.