Le frein à l'éclatement d’une bulle décidé par Berne divise

Marché immobilierPour éviter l’éclatement d’une bulle, le Conseil fédéral a choisi vendredi de mettre des freins au marché immobilier. Une décision qui fait beaucoup parler, comme la presse s’en fait l’écho.

Pour freiner la surchauffe du crédit hypothécaire, le conseil fédéral a limité l’utilisation des avoirs du 2e pilier pour s'offrir un bien immobilier.

Pour freiner la surchauffe du crédit hypothécaire, le conseil fédéral a limité l’utilisation des avoirs du 2e pilier pour s'offrir un bien immobilier. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Berne a bougé. Face au risque d’éclatement d’une bulle immobilière, le Conseil fédéral a fixé de nouvelles règles hypothécaires. La plus sensible est la limitation du recours au 2e pilier pour accéder à la propriété.

Cette cure prévue dès juillet ne met pas tout le monde d’accord, comme le relèvent plusieurs médias ce début de semaine. Le Temps, qui a enquêté, rapporte que ces mesures pourraient avoir un impact rapide sur le marché immobilier.

Mauvais timing

Mais un administrateur de gérance critique le timing. Lui et plusieurs de ses confrères jugent ces mesures trop tardives. En plusieurs endroits du pays, et notamment l’Arc lémanique, les prix de l’immobilier auraient cessé de grimper.

Secrétaire général de la Fédération romande immobilière, l’élu Olivier Feller reproche pour sa part à Berne d’agir sans consultation ni coordination. Son interpellation au conseil national est publiée par L’Agefi.

Citée par La Liberté, la Banque cantonale vaudoise relativise. «Les mesures de la Confédération sont compatibles avec notre politique d’octroi des crédits et nous n’aurons même pas besoin de nous adapter.» En clair, la prudence est déjà de mise, assure l’établissement.

Le pire et le mieux

Le Temps cite un autre professionnel de l’immobilier. Il craint que les mesures de Berne poussent le marché à la baisse pour un bout de temps. Les récents acquéreurs d’un bien immobilier grâce à leur deuxième pilier pourraient alors mal vivre cette situation…

En économie, rien n’est jamais certain. Mais le quotidien résume bien l’enjeu. «Au pire, ces freins n’auront aucun impact sur le marché. Au pire toujours, ils seront trop brutaux (…). Au mieux, ils refroidiront les emprunteurs potentiels les plus fragiles et les prêteurs les plus agressifs.» (nxp)

Créé: 05.06.2012, 12h13

Pas sérieux

Les mesures

Berne a décidé vendredi de deux mesures qui prendront effet le mois prochain. Pour freiner la surchauffe du crédit hypothécaire, le conseil fédéral a limité l’utilisation des avoirs du 2e pilier pour acheter un bien immobilier.

Il a fixé un niveau minimal de 10% de fonds propres (du cash ne provenant pas du 2e pilier) et un amortissement de deux tiers de la valeur de nantissement sur 20 ans.

Deuxième mesure visant elle aussi à éviter l’éclatement d’une bulle immobilière: l’introduction d’un volant anticyclique, activable sur demande de la banque nationale.

Visant à renforcer les banques face à la hausse des crédits, ou pour freiner la croissance du crédit, cet outil autorise à exiger des banques un supplément de fonds propres qui peut aller jusqu’à 2,5% des actifs pondérés en fonction des risques.

Articles en relation

Les banques devront avoir au minimum 8% de fonds propres

«Too big to fail» Le Conseil fédéral a modifié vendredi l’ordonnance ad hoc en ce sens. En application du «too big to fail», les banques d’importance systémique seront en outre soumises à des exigences plus élevées dès 2013. Plus...

Les banques limitent le recours au 2e pilier

Crédit hypothécaires Quand les taux d'intérêt sont bas, les prix de l'immobilier grimpent. Au point que certaines banques deviennent plus sévères en matière de fonds propres, limitant notamment le financement via le 2e pilier. Plus...

Une baisse des loyers de 2,91% est légitime

Taux hypothécaire Le taux hypothécaire de référence passe à 2,25%. Selon l’Office fédéral du logement, les locataires ont donc le droit de demander une baisse de loyer de 2,91%. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 26 septembre 2018.
(Image: Bénédicte?) Plus...